Prix Goncourt : huit titres dans la course

Qui, le 7 novembre 2018, inscrira son nom au bas de la longue liste des Goncourt ? Ils ne sont plus que huit à pouvoir prétendre à ce sacre. Les académiciens réunis chez Drouant autour de leur président Bernard Pivot ont retenu huit romans pour figurer sur leur ultime liste. Le 30 octobre celle-ci sera réduite à quatre noms qui seront sur des charbons ardents jusqu’à l’énoncé de l’oracle, huit jours plus tard.

Dans la liste actuelle on ne trouve qu’un nom de femme, celui de Pauline Delabroy-Allard avec « Ca raconte Sarah » aux éditions de Minuit. Sept hommes y figurent aussi avec par ordre alphabétique,
David Diop pour « Frère d’âme » au Seuil, Paul Grevillac pour «  Maîtres et esclaves » chez Gallimard, Nicolas Mathieu pour « Leurs enfants après eux » chez Acte Sud. Tobie Nathan pour « L’évangile selon Youri » chez Stock, Daniel Picouly pour « Quatre-vingt-dix secondes » chez Albin Michel, Thomas B, Reverdy pour « L’hiver du mécontentement » chez Flammarion, François Vallejo pour « Hôtel Waldheim » chez Viviane Hamy. D’un côté des auteurs confirmés, Daniel Picouly, Tobie Nathan, Thomas Reversy et François Vallejo et de l’autre des découvertes Pauline Delabroy-Allard, 30 ans et David Diop qui tous deux signent leur premier roman, Paul Greveillac et Nicolas Mathieu en sont à leur second ouvrage.

F.C.

Afficher les commentaires