Et de quatre: l’US Orléans toujours plein gaz, 2-0 à Ajaccio!

Et de quatre! L’US Orléans en alignant vendredi soir sa quatrième victoire de suite a réalisé un authentique exploit sur l’île de beauté. En battant le Gazélec  d’Ajaccio sur sa pelouse 2-0, ce qui déjà en soi n’est pas chose facile, Orléans, signe une série inédite en Ligue 2. Jusqu’où ira l’USO? En tous cas vendredi soir, sous un vrai déluge, ce sont les Corses qui ont coulé pris au piège par des visiteurs parfaitement organisés et solidaires et qui n’ont jamais été acculés dans leur camp, contrairement aux commentaires d’un chauvinisme exacerbé entendus lors de la retransmission télévisée. 

Karim Ziani le capitaine de l’USO et chef d’orchestre.@GFCA

Le Tallec a ouvert le score pour l’USO.

Pour bien voyager il faut une bonne défense et surtout un grand gardien de but. Gauthier Gallon en est un, qui malgré un ballon transformé en savonnette a sorti le grand jeu et n’a jamais repoussé ses arrêts dans les pieds adverses. Ce ne fut pas le cas de son homologue, Oberhhauser. C’est en toute fin de première mi-temps que le portier corse a relâché un tir venu de l’angle gauche de la surface par Thomas Ephestion et Le Tallec se trouvait là, la tête emmaillotée dans un bandage, pour mettre au fond des filets ce ballon repoussé.  D’autant plus rageant pour les Corses que l’ancien Orléanais Romain Armand, avait à la 15 ème gâché une occasion en or. Magnifiquement servi par David Gomis, l’ancien de l’USO n’avait pas pris sa chance et passait à Blayac dont le tir trouvait Gallon encore héroïque.

Coaching payant

Didier Ollé-Nicolle, l’entraineur de l’USO.@Julien Peron.

En seconde période, Armand tentera en vain à plusieurs reprises de surprendre Gallon. Alors que  Cissokho comme à son habitude jouait les poisons sur la gauche à chaque ballon récupéré, Orléans s’appuyait sur un défense intraitable autour de Pierre Bouby et surtout Mutumbo. Seul ombre au tableau orléanais, les cinq cartons distribués par l’arbitre, Faou Benchabane. En toute fin de match, le coaching de Didier Ollé-Nicolle s’avérait payant. Refrain connu, Jordan Tell remplaçait Le Tallec. Bonne pioche. Sur un dégagement de 80 mètres sur la droite de Gallon, l’avant-centre à la crête orange, déborda son arrière sans coup férir et ajusta Obernauser pour le coup de grâce dans les arrêts de jeu (93 ème). Orléans voyage parfaitement. Après Châteauroux (2-0), Sochaux (0-1) et Lorient 2-0), c’est au tour du Gazelec de tomber face à Orléans qui se retrouve  9 ème avec 16 points., alors que la Berrichonne dégringole. Qui l’eût cru lors du début de saison calamiteux de l’USO?

Après la trêve internationale l’USO recevra Valenciennes (19 octobre), nul doute que le public orléanais viendra à La Source en espérant que cette série magique continue.

Orléans: Renault, Gallon – Mutombo, Monfray, Cambon, Lecoeuche, Pinaud, – Bouby, Lopy, Avounou, Ephestion, Ziani, D’Arpino – Perrin, Laurienté, Le Tallec, Cissokho, Tell.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Vous m’épatez Messieurs les joueurs, bravo !
    Prochain match à domicile, encore une bonne occasion de briller.
    Gardez cette forme là, allez la saison est loin d’être terminée, il y aura certes des écueils que vous arriverez à surmonter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.