L’Europe, si loin des jeunes générations… aussi

« C’est une tragédie » : le constat est un cri d’alarme de Marie Cugny-Seguin après avoir entendu des élèves de première des lycées Voltaire et Gauguin d’Orléans.  Laura venait de restituer des ateliers sur la citoyenneté européenne et la mobilité dans l’UE. « La plupart ne se sentent pas citoyens européen, ils méconnaissent les institutions, ils ne sont pas informés, très peu sont en courant des élections européennes de mai, l’Europe c’est abstrait… ». Constat implacable mais qui reflète trop bien la réalité.

Les lycéennes de Voltaire et Gauguin encadrées par les étudiants en droit.

Encadrés par les étudiants en master de l’Accompagnement politique de la fac de Droit, les lycéens ont quand même mardi soir au terme d’une journée d’échanges effleuré quelques grands dossiers européens comme l’élargissement des frontières, le problème de l’accueil ou non des migrants. Mais malgré Erasmus et l’euro, voire Arte, les symboles qui leur viennent d’emblée à l’esprit, leur connaissance de l’Europe et de son fonctionnement est à peu près aussi crasse que celle de leur parent. C’est dire! Ce constat qui n’étonne pas est le résultat d’une journée consacré par le CESER (Conseil économique, social environnemental régional) et l’université d’Orléans, sollicités par Nathalie Loiseau, secrétaire d’Etat aux affaires européennes pour l’organisation de « consultations citoyennes ». Et dont les résultats remonteront jusqu’à Paris. 

Anne Besnier, vice-présidente de la région,  Eric Chevée président du CESER, Pierre Allorant, Marie-Cugny Seguin, conseillère municipale d’Orléans, spécialiste de l’Europe, et les proviseurs et professeurs des lycées ont encadré ces « paroles de jeunes » qui ont presque valeur de sondage aux résultats accablants. Mais est-ce vraiment une surprise, tant l’idée européenne comme l’a dit Eric Chevée, « depuis trente ans ça patine ». Une Europe trop technocratique, trop compliquée, loin des gens ?  « La démocratie, c’est compliqué », la dictature quoi de plus simple, comme l’a justement rappelé Pierre Allorant, et les Français ignorent trop souvent que 80% de notre législation sont des transpositions des directives européennes.

Un Parlement des jeunes européens

Faut-il être optimiste comme Anne Besnier parce que a-t-elle lancé aux lycéens « vous allez être de plus en plus mobiles”,  grâce aussi à des dispositifs comme ceux mis en place par la région. Les échanges par les jumelages existent aussi dans des villes comme Orléans, oui mais qui le sait, comment ça marche ? Reste à vaincre aussi la barrière des langues, un des obstacles dont les lycéens ont hérité des générations françaises précédentes. Pourquoi pas un Parlement des jeunes européens comme l’ont suggéré plusieurs intervenants? 

Anne Besnnier,Eric Chevée et Pierre Allorant à l’université mardi soir.

« Il faudrait que l’information vienne à nous » a naïvement lancé une lycéenne de Voltaire. Et pourtant la documentation sur l’Europe est dense, gratuite, plutôt bien ficelée, n’a-t-elle pas su communiquer cette Europe, la plus audacieuse construction politique internationale que la planète ait jamais connu?  L’Europe n’a jamais sur faire sa pub et elle risque d’envoyer à son Parlement en mai, encore plus de député populiste et anti-européen.

Comme le spectre d’une nouvelle guerre fut le ciment des bâtisseurs de l’Europe, le retour du nationalisme et autre repli identitaire régional comme la Catalogne, pourra t-il un jour mobiliser une jeunesse européenne sans idéaux, abêti par les dérives du numérique ? On peut toujours rêver.

Ch.B

https://www.touteleurope.eu/actualite/informations-et-questions-sur-l-europe-les-sites-a-consulter.html

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.