Orléans : franc succès pour le 1er festival du Livre O Coeur

Pour cette première édition, près de 3 500 visiteurs ont fréquenté ce festival du livre d’Orléans, Livre O Cœur, à la serre du Jardin des Plantes. Un succès partagé avec tous les auteurs, les participants et le public.

3500 visiteurs ont fréquenté le festival. ©EB/MAgCentre

Non, non, non, le livre n’est pas à l’agonie ! Pour preuve les quelque 3500 visiteurs qui se sont précipités ce week-end à la première édition du festival du livre d’Orléans, Livre O Cœur. « Un monde fou et toutes sortes de public !, assure en ce dimanche matin, Noëlle Mirande, auteure et présidente de l’association ‘Arts et Littératures au pluriel », organisatrice de l’événement. On sent que l’événement était attendu. Des auteurs ont tout vendu hier, certains n’avaient même plus de stocks. C’est très encourageant pour la suite ». 

Installés sur toute la longueur de la serre du Jardin des Plantes, les professionnels du livre ont volontiers échangé avec les visiteurs comme Édith, libraire de profession : « J’aime comprendre comment ils travaillent, quelles sont leurs motivations dans leur style, leur thème… C’est une réussite pour une première édition. Mais si ça se développe ça risque de devenir trop petit ». 

Nature et culture

Christian Beaudin photographe aux Édition du Jeu de l’Oie. ©EB/MagCentre

Ce rendez-vous fut aussi l’occasion de promouvoir des nouveautés comme Jean-Louis Riguet avec son nouvel ouvrage Le chateau du Rondon d’Olivet raconte… son histoire de France. « Pendant 50 ans, il a servi de maison de repos pour les artistes. Dans ce livre ce n’est pas le château qui raconte son histoire mais le terrain, du big bang à nos jours ». Mais aussi des scoops ! Comme celui que nous livre Christian Beaudin « En décembre, sortira un livre intituté ‘Dans mon jardin, il y a …’ préfacé par Jean-Paul Imbault sur comment implanter la biodiversité dans son jardin ». Un ouvrage magnifiquement illustré de photos de batraciens, d’insectes et autres microfaunes, dont on a ici un avant-goût avec le nouveau calendrier de la même collection. « Les gens ont besoin de livres qui flattent le regard, souligne le photographe des éditions du Jeu de l’Oie. Les livres sur la Loire et les oiseaux sont les plus regardés ainsi que le patrimoine et l’histoire locale : entre culture et nature, les gens ont envie de se retrouver dans les racines ».

Et de nature il a aussi été question avec Jean-Paul Imbault, écrivain, jardinier et parrain du salon. « Souvent nature et lecture sont proches : un jardin invite au repos tout comme un livre au calme et à la détente. Et cette serre, un vrai jardin, était tout choisi ». 

Le livre sous tous ses aspects

Anaïs Groisy et ses carnets de voyages. ©EB/MagCentre

Parmi les auteurs, relieurs, éditeurs, les illustrateurs tenaient une place importante sur ce salon. Comme l’orléanaise Anaïs Groisy, ravie de pouvoir présenter son travail dans sa ville natale, elle qui écume les festivals de France et d’Italie. « Il y a de plus en plus d’événements autour de la culture sur Orléans et c’est bien, ils mettent en valeur les talents locaux ». Si le carnet de voyage permet d’aborder des techniques de dessins différentes (aquarelle, stylo, encres…), d’autres aspects du livre étaient à découvrir au stand de la Médiathèque départementale où des enfants écoutaient avec attention Anne Lailliau. « Ce livre permet de faire ressortir les différents matériaux au toucher, celui-là permet de sensibiliser les enfants au découpages grâce aux formats de page différents et, magique, il est phosphorescent la nuit ! Ce sont des livres qui les incitent à la manipulation et à la découverte des richesses de la conception et de l’illustration ». Livre politique et d’histoire contemporaine aussi avec l’ouvrage de notre chroniqueur Pierre Allorant, “La République en chroniques”, parue dans Magcentre, présent samedi sur le salon et François Guéroult qui vint dimanche, notamment pour “L’autre Goering”, des ouvrages parus aux éditions Infimes.

Bref, un monde plein de surprise et de richesses qui a attisé toutes les curiosités dont celle de Julie : « c’était un premier salon à ne pas rater. Je voulais voir ce que c’était. Et je ne suis pas déçue ! ». 

Estelle Boutheloup

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Bonjour, petite erreur sur l’orthographe de mon nom.
    Noëlle Mirande et non pas Rimande. Pouvez-vous rectifier ?
    Merci pour votre article que j’ai partagé.

  2. Bravo aux organisateurs et aux auteurs présents.
    Une vraie réussite contrairement à ce qu’écrit la feuille de chou hebdomadaire d’Orléans .

Les commentaires pour cet article sont clos.