RAMI: cinq batteries pour la Création

Ça commence comme un joyeux bricolage: on agite des branches, on tape des cailloux, des clochettes, des bols, des gliglis métalliques, on frotte, on gratte, on tape, on caresse ou on cogne, et petit à petit la rythmique trouve sa place, le spectateur ferme les yeux et un univers étrange s’ouvre à lui comme une machine à remonter le temps.

cl Marie Line Bonneau

Car ce qui est magique dans cette proposition de concert composée exclusivement de percussions c’est cette sensation très primitive d’une musique presque sans instrument qui résonne profondément dans une transcendance métaphorique où la pulsation s’apparente aux rythmes corporels du battement de cœur ou de la marche, où la musique devient l’expression la plus élémentaire de la vie. Il y a presque une pédagogie de l’origine de la musique dans cette démarche qui ouvre l’esprit à une multitude foisonnante d’images mentales suggérées par l’entremêlement des rythmes et des timbres.

cl Marie Line Bonneau

Il faut dire que nos cinq percussionnistes émérites, tous batteurs à la créativité prolifique, ont réussi ce soir un travail d’improvisation collective d’une exceptionnelle intensité dans un jeu de correspondance sonore sans limite construisant pas à pas une Création du monde imaginaire.

GP

De peau, de bois, de pierre et de métal

Une rencontre provoquée par les RAMI. D’une cohésion totale à la battle la plus absolue, se confrontent trois générations musicales, cinq sensibilités différentes pour un concert unique.

Création – symphonie pour Batteries
Batterie, percussions, objets Adrien Chennebault, Florian Satche, Sylvain Darrifourcq, Toma Gouband, Marceau Carrion

Concert donné à l’issue d’une résidence à la Scène nationale d’Orléans et en partenariat avec cette dernière.

Jeudi 25 octobre 21h30 – Salle Vitez

Tout le programme des RAMI

https://www.scenenationaledorleans.fr/

 

Afficher les commentaires