80 personnes évacuées par la police de la maternité du Blanc (Indre)

Tôt ce mardi matin, à 4 h 30, les forces de l’ordre ont évacué près de 80 personnes présentes dans les locaux de la maternité du Blanc (Indre), récemment fermés sur décision du conseil de surveillance de l’hôpital Châteauroux-le Blanc.

Ceux-ci occupaient les lieux depuis douze jours. Un par un, les manifestants qui avaient dormi sur place ont été évacué, incluant des enfants, pris en charge avec leurs parents, jusqu’à un groupe de femmes portant une cape rouge et un bonnet blanc, reprise du costume emblématique de la série américaine la Servante Ecarlate. Présentée sur les réseaux sociaux, l’action des forces de l’ordre a rapidement été décrié et a mobilisé de 150 à 200 opposants à cette fermeture sur le perron de la maternité jusqu’à 6 h 30.

Quelques heures plus tard, refusant de s’en tenir là, les manifestants ont choisi d’occuper un nouveau service public afin d’opposer, à nouveau, aux décisionnaires leur refus d’une fermeture définitive. Dès 9 h, ils étaient une quarantaine à rentrer dans le centre des finances publics du Blanc, argumentant qu’en tant que citoyen payant l’impôt, leurs droits sont les mêmes qu’ailleurs. Deux responsables départementaux ont accepté de venir échanger tout en rappelant que le sujet ne les concerne pas et qu’ils ne peuvent rien faire. Les manifestants, espérant qu’ils réussissent à contacter des responsables de l’Agence régional de Santé ou la sous-préfecture, ont choisi de rester sur place dans l’espoir d’une réponse positive.

De leur côté, après être resté quelques instants devant le Centre des Finances Publiques sans intervenir, les membres des forces de l’ordre ont finalement été redirigés vers la maternité pour encadrer l’évacuation de son mobilier dans des camions de déménagements, la coupure de l’eau et l’électricité et l’apposition de panneaux de bois sur les portes afin d’empêcher le retour des manifestants.

 

 

Afficher les commentaires