80 personnes évacuées par la police de la maternité du Blanc (Indre)

Tôt ce mardi matin, à 4 h 30, les forces de l’ordre ont évacué près de 80 personnes présentes dans les locaux de la maternité du Blanc (Indre), récemment fermés sur décision du conseil de surveillance de l’hôpital Châteauroux-le Blanc.

Ceux-ci occupaient les lieux depuis douze jours. Un par un, les manifestants qui avaient dormi sur place ont été évacué, incluant des enfants, pris en charge avec leurs parents, jusqu’à un groupe de femmes portant une cape rouge et un bonnet blanc, reprise du costume emblématique de la série américaine la Servante Ecarlate. Présentée sur les réseaux sociaux, l’action des forces de l’ordre a rapidement été décrié et a mobilisé de 150 à 200 opposants à cette fermeture sur le perron de la maternité jusqu’à 6 h 30.

Quelques heures plus tard, refusant de s’en tenir là, les manifestants ont choisi d’occuper un nouveau service public afin d’opposer, à nouveau, aux décisionnaires leur refus d’une fermeture définitive. Dès 9 h, ils étaient une quarantaine à rentrer dans le centre des finances publics du Blanc, argumentant qu’en tant que citoyen payant l’impôt, leurs droits sont les mêmes qu’ailleurs. Deux responsables départementaux ont accepté de venir échanger tout en rappelant que le sujet ne les concerne pas et qu’ils ne peuvent rien faire. Les manifestants, espérant qu’ils réussissent à contacter des responsables de l’Agence régional de Santé ou la sous-préfecture, ont choisi de rester sur place dans l’espoir d’une réponse positive.

De leur côté, après être resté quelques instants devant le Centre des Finances Publiques sans intervenir, les membres des forces de l’ordre ont finalement été redirigés vers la maternité pour encadrer l’évacuation de son mobilier dans des camions de déménagements, la coupure de l’eau et l’électricité et l’apposition de panneaux de bois sur les portes afin d’empêcher le retour des manifestants.

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Un conseil de surveillance comprend trois catégories de membres : des représentants des collectivités territoriales, des représentants du corps médical et des personnels hospitaliers, des personnes qualifiées et des représentants des usagers. Le 19 octobre le conseil de l’hôpital Châteauroux-Le Blanc a voté la fermeture de la maternité par 11 voix contre 4. Peut-on savoir qui a voté quoi? Notamment les représentants des collectivités et des usagers? Comment est effectuée la répartition? Qui sont les personnalités qualifiées ( par qui?) désignées sur quels critères?
    Au final, malgré la mobilisation de la population et des élus de tous bords, une structure bureaucratique opaque sans légitimité réelle et soumise aux ordres de la ministre de la santé a droit de vie et de mort sur les territoires. La seule réponse de l’Etat dépositaire du monopole de la violence est d’envoyer les CRS faire un sale boulot. Ceux qui ont voté pour la fermeture peuvent rentrer chez eux la conscience tranquille sans risque d’être importunés par des mères et des pères en colère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.