Orléans redescend des Alpes et tombe de haut: l’USO battu par Grenoble 3 à 0

Trois jours après l’exploit en coupe de la Ligue à Reims, l’USO n’a pas le temps de déguster son champagne ni de se reposer sur ses lauriers fraîchement obtenus en Ligue 2 grâce à sa série record de six victoires consécutives, et l’invincibilité de Gallon. Mais promu, le club de l’Isère a effectué un très bon début de saison et semble bien parti pour le maintien.

 

                                                               Isère d’atouts

Pour cette 13e journée, l’entraîneur orléanais a choisi de peu faire tourner son effectif : Bouby revenant en défense centrale et laissant une place au milieu au solide Cambon, un peu perdu dans cette mission inédite pour lui.

Ce sont les Grenoblois qui prennent l’initiative après le coup donné par le président démissionnaire de la ligue du Centre-Val de Loire, et Gallon doit s’employer à la 9e pour détourner une frappe qui filait en lucarne.

Mais à la 12e un superbe une-deux Cissokho-Pinaud manque de peu de trouver Le Tallec, bien seul au point de pénalty. Cissokho continue de régaler sur son aile et une pichenette de Ziani trouve la tête de Lopy qui frôle le poteau à la 20e, avant une frappe lointaine d’Avounou.

Toutefois, les Grenoblois se montrent rapides et dangereux en contre, et provoquent fautes orléanaises et sauvetages de Gallon, vigilant. Mais Orleans finit par se faire punir à la 36e à l’issue d’un beau débordement sur l’aile gauche                                                                                  qui surprend Monfray, Ziani puis Gallon.

                                                                                1-0 pour Grenoble dans un stade médusé.

 

Double sommet franchi pour le club alpin

 

Gauthier Pinaud (USO).

À la reprise, l’arbitre continue de siffler à sens unique et avertit Mutombo sur une faute imaginaire et Gallon sauve encore à la 51e et sur son dégagement Cissokho rate de peu le cadre. Enfin à la 55e après une faute non-sifflée sur Monfray, les Grenoblois doublent la mise en contre : 2-0 pour Grenoble !

Le changement, trop tardif, intervient enfin : Demoncy et Tell entrent en lieu et place de Cambon et Le Tallec, très décevants.

 

Festival arbitral pour une fin de série

Gabriel Mutumbo

Pire, sur un nouveau contre, l’arbitre n’hésite pas à accorder un pénalty généreux, transformé à la 60e, Thomas Renault n’étant pas rentré sur le gazon maudit.

Blessé, Monfray cède sa place à El Koumisti pour l’USO qui joue son va-tout, mais avec maladresse. Le match se tend ce qui sert les intérêts du visiteur, ravi de l’aubaine, devant un arbitre dépassé, sifflant à contretemps et spectateur passif devant le festival de simulations des cannes grenobloises.

Pas grand chose à garder dans cette copie bâclée, peu de ballons récupérés, peu de centres réussis ou de tirs cadrés. Émoussée physiquement, Orléans s’est sans doute vu un peu trop beau trop vite. Espérons que les près de 5 000 spectateurs reviendront, sans attendre la montée en ligue 1, pour des prestations plus réussies, avec sans doute un effectif davantage tournant, un banc mieux sollicité pour donner un second souffle.

                                                                                                                                                                Paul Jozet

 

US Orléans Loiret Football 0-3 GF38 Stade de La Source, 4 905 spectateurs, arbitre Bartolomeu Varela. Buts pour Grenoble, F. Sotoca 56’ F. Sotoca 60’ Y. Mchangama (sur Pénalty).

Avertissements, G. Mutombo Kupa 49’ A. Monfray 59’ G. Pinaud 72’, 82 E. Vandenabeele R. Sanusi

Us Orléans : Gallon, Monfray, Mutombo, Cambon, Pinaud, Lopy, Bouby, Avounou, Ziani (c), Le Tallec, Cissokho.

Grenoble: Camara, Vandenabeele, Spano, Mombris,Gibaud,Sanusi,M’Changama, Benet, Elogo Guintagui,Coulibali,Sotaca

 

 

 

 

Afficher les commentaires