Olivier Carré, “en tant qu’enfant du pays, fier” de l’entrée de Maurice Genevoix au Panthéon

 Maire d’Orléans, Président d’Orléans Métropole, Olivier Carré réagit à l’entrée au Panthéon de Maurice Genevoix écrivain et historien, originaire de l’Orléanais, ancien élève de Pothier. Il s’en réjouit et rappelle qu’il s’agira du deuxième Orléanais à figurer dans la nécropole des grands hommes, après Jean Zay.

La réaction d’Olivier Carré.

Olivier Carré. @ Marie-Line Bonneau

 « Aussi bien ai-je le sentiment que l’on n’entre ici jamais seul ». Tels furent les mots prononcés par Maurice Genevoix lors de sa réception à l’Académie française le 13 novembre 1947.

Cette phrase résonnera sans doute dans le cœur de ses descendants et de ceux des combattants de la Grande Guerre, lorsqu’en 2019, Maurice Genevoix fera son entrée au Panthéon en sa qualité de porte-étendard de Ceux de 14.

En tant qu’enfant du pays, je suis fier de voir ainsi honorés non seulement la mémoire de celles et ceux de 14, mais également la voix de ce « romancier un peu sauvage », comme il aimait à se qualifier, et le regard de cet amoureux de la Loire et de la Sologne.

Lui qui semblait trouver dans cette vie simple, proche de la nature, le réconfort nécessaire pour survivre aux horreurs de la guerre, rejoindra ainsi Jean-Zay, « panthéonisé » en 2015, autre figure de l’Orléanais, hissé au rang des « Grands Hommes » méritant cette reconnaissance nationale.

Pour la mémoire de sa fille, Sylvie, pour son œuvre et cet amour partagé pour notre terre, je m’en réjouis au nom du Conseil municipal, de l’ensemble des Orléanais. »”.

 

Afficher les commentaires