Pierre Guyotat, prix Médicis pour Idiotie

 

Pierre Guyotat. Photo Catherine Hélie © Éditions Gallimard

Pierre Guyotat, un  grand écrivain, méconnu du grand public avait été récompensé lundi par un prix Fémina spécial pour l’ensemble de son oeuvre. Il vient de décrocher l’échelon au-dessus avec le Médicis qui lui a été décerné pour son ouvrage Idiotie. Né en 1940, Pierre Guyotat avait été révélé par Tombeau pour cinq cent mille soldats (Gallimard, 1967). Des récompenses qui viennent saluer une oeuvre restée jusqu’ici dans l’ombre pour le lecteur moyen.

Depuis ses débuts d’écrivain dans les années 60 (Sur un cheval, Seuil, 1961), son oeuvre atypique par sa langue qui fait fi de la syntaxe, avait rencontré de sérieux problèmes à l’époque avec les autorités, tant par ses positions anticolionalistes que par ses passages considérés comme pornographiques. Idiotie se déroule durant la guerre d’Algérie dont il avait déjà décrit l’horreur dans Tombeau pour cinq cent mille soldats. Des positions sur la guerre d’Algérie qui lui valurent la prison durant trois mois pour “atteinte au moral de l’armée”

 

Afficher les commentaires