Les élus régionaux ont rencontré les représentants de l’AFPA

François Bonneau (président de Centre-Val de Loire) et Isabelle Gaudron (vice-présidente déléguée à la formation) ont rencontré, le 8 novembre, les représentants régionaux et nationaux de l’AFPA. Ce centre de formation pour adultes a annoncé la fermeture 5 de ses centres sur 10 en région Centre-Val de Loire en 2019.

Le président F. Bonneau avait vivement réagit, écrivant même à la ministre du Travail Muriel Pénicaud, courrier dont nous ignorons encore aujourd’hui s’il a reçu un accusé de réception…

Jeudi 8 novembre à Orléans, cette réunion de la dernière chance a permis d’émettre, selon l’exécutif régional, “Plusieurs demandes et pistes d’évolution ont été formulées tant pour le devenir des sites que pour le développement de l’offre de formation. Il a été décidé d’intensifier les échanges dès les toutes prochaines semaines à partir des besoins des demandeurs d’emplois et des entreprises sur les différents territoires pour dégager des pistes évitant ces fermetures massives et définitives”.

Par ailleurs, d’une source proche de l’enquête, on apprend que l’AFPA Centre-Val de Loire serait rattachée à celle d’Ile-de-France à partir de l’année prochaine. Conséquences : il n’y aurait plus de directeur régional (l’actuelle titulaire du poste vient de partir à la retraite), plus de DRH ni de direction technique. Nationalement, 1680 suppressions de postes sont envisagées, répartis comme suit : 600 départs à la retraite, des départs volontaires et plan sociaux. Des réaffectations seront proposées aux personnes dont les postes seront supprimés. La fermeture du centre AFPA d’Issoudun s’avère complexe, il abrite des formations nationales en audiovisuel et infographie.

La Région ajoute qu’un “point d’étape sera fait début 2019 pour envisager les différents scénarii”.

L’AFPA Centre-Val de Loire est la plus petite des régions AFPA, dont “le marché des entreprises privées ne seraient pas (toujours selon la même source) assez développé”

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.