Voile : l’Eurélien Francis Joyon coiffe sur le poteau le Charentais François Gabart

À 62 ans, pour sa 7e participation, l’Eurélien Francis Joyon a remporté sur le fil la 11e Route du Rhum, dimanche 11 novembre à 23h21 heure locale. Incroyable dénouement d’une course haletante où les deux navigateurs ont joué coude à coude jusque dans les derniers milles de l’arrivée. Il devance Macif barré par François Gabart (35 ans) de “seulement” 7 mn et 8 secondes sur 7 jours de mer… 60 milles sur les 3.542 de la traversée.

Francis Joyon. (c) A. Courcoux #RDR2018

Le skipper beauceron d’IDEC Sports (dont le siège IDEC est à la Chaussée-Saint-Victor dans le Loir-et-Cher, dans la banlieue de Blois) a devancé de seulement 7 minutes et huit secondes son concurrent de 35 ans François Gabart, sur Macif en catégorie “Ultime”. Grâce à un dernier virement de bord, Francis Joyon a réussi à grappiller minute par minute et mille par mille alors que François Gabart avait encore 17 mn d’avance en doublant la bouée de Basse-Terre. Jusqu’au bout le skipper de Macif, qui a eu beaucoup de pépins durant la traversée depuis la sortie du rail d’Ouessant mais n’en a jamais rien dit, s’est accroché. À deux milles de l’arrivée le vent est encore tombé et il est revenu bord à bord. Francis Joyon a réussi à l’emporter en raflant au passage le record de l’épreuve, détenu jusqu’ici par Loïck Peyron, qui est désormais de 7 jours 14 heures 21 mn et 45s. (46 mn de moins que Peyron).

« Elle a la saveur du Rhum de Guadeloupe et c’est vrai qu’après toutes mes participations, je la savoure d’autant plus ! C’était une course extraordinaire », a déclaré à son arrivée sur le ponton Francis Joyon. « J’ai l’impression d’avoir été plus loin que d’habitude. Là j’ai trouvé des stratégies de sommeil où j’arrivais à récupérer en quelques petits instants de temps en temps et du coup je ne me suis pas mis dans le rouge complètement. Mais c’est vrai qu’en matière de navigation un peu sauvage, les deux premiers jours c’était vraiment très très sauvage. Et je comprends qu’il y ait eu beaucoup de bateaux cassés parce qu’il fallait réussir à passer sans casser le bateau et j’ai failli plusieurs fois casser le bateau moi aussi (…) Le trajet a été difficile, même en croyant avoir du beau temps dans les alizés, on avait des passages de grains assez violents. Les changements de voile étaient difficiles, le bateau était brutal, c’était sportif. C’est ce qu’on venait chercher mais cela restait des moments délicats. Je suis dézingué au niveau auditif car le bateau était en vibration et en sifflement constant… » a-t-il ajouté.

François Gabart. (c) A. Courcoux #RDR2018

« Si j’ai la patate comme lui à 62 ans, ce sera bien. C’est la preuve que la voile maintient en forme. Cela dit, quand on regarde ce qu’on a fait… Moi, je n’ai pas beaucoup dormi et parfois, on va un un peu trop loin dans l’extrême au niveau physique et mental donc il ne faut pas faire ça trop souvent. Une fois par an, c’est suffisant » a indiqué le skipper charentais François Gabart. (sources des citations : www.routedurhum.com).

F.S.

Idec Sports : un trimaran trois fois vainqueur de la Route du Rhum ! 

C’est la troisième fois que le bateau barré par Francis Joyon remporte la célèbre transatlantique. La première fois c’était avec Franck Cammas en 2010 (Groupama 3) ; puis en 2014 par Loïkc Peyron (Banque Populaire VII). Francis Joyon et l’équipe d’Idec Sports l’ont rebaptisé ainsi pour cette 11e édition de la Route du Rhum.

En outre, c’est le deuxième plus petit écart entre le 1er et le 2e de la course : en 1978 lors de la première édition, 98 secondes avaient séparé le Canadien Mike Birch sur Olympus Photo du Français Michel Malinovsky sur Kriter V. Ils avaient mis 23 jours, et 7 heures pour effectuer la traversée…

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.