Passerelle sur la Loire à Orléans: la guerre est-ouest est déclarée

Annoncée par le maire et président de la Métropole, Olivier Carré, dans les colonnes de la République du Centre, pour 2022, la fameuse passerelle, traversera t-elle la Loire à l’ouest ou à l’est du pont George-V? Question cruciale, devenue véritable serpent de Loire que cette passerelle.

Dans le projet Carré, la passerelle partirait au nord à hauteur de la rue Notre-Dame-de-Recouvrance.

Ce n’est pas nouveau: on savait, après l’avis défavorables de ses services techniques que le maire contraint et forcé, avait du remiser au placard, l’idée d’une seule voie pour le tram, avec circulation en alternance. Pourquoi? On ne sait pas trop, c’est une solution qui a été adoptée à Angers par exemple, et qui n’a pas occasionné de problème techniques insurmontables. 

La circulation sur le pont George-V: un non sens!

Alors retour à la case passerelle dédiée aux vélos et aux piétons, à la “circulation douce” comme l’on dit aujourd’hui. Retour, car cette passerelle était au programme de Jean-Pierre Sueur en…2001. Battu par Serge Grouard, l’écologiste bien connu, la passerelle de Jean-Pierre Sueur a été remisée aux oubliettes. “On me permettra toutefois de faire observer à Olivier Carré que celle-ci ne prendra pas « un an de retard »… puisqu’en 2022 elle en aura déjà pris vingt !“, ironise le sénateur du Loiret qui se félicite de la décision. “Je rappelle en effet que la construction d’une passerelle pour piétons et vélos était l’un des points forts du programme que j’ai présenté pour les municipales de 2001… et que je m’étais engagé à réaliser immédiatement. Mais enfin, mieux vaut tard que jamais !”. Serge Grouard, son successeur, s’arrêta en bord de Loire, il chassa lui -courageusement- les voitures des quais, ce que Jean-Pierre Sueur n’avait jamais osé faire. Mais ne traversa pas le fleuve royal.

Une passerelle à 20 millions

La passerelle qui franchit le Loiret à Olivet, construite en 2010. @Jeanne à vélo

Une passerelle très bien mais où l’installe t-on? En “encorbellement” accrochée au pont George-V comme à Olivet, à côté du pont Leclerc? Mais cette solution a t-elle ses chances de passer sous les fourches caudines de l’architecte des bâtiments de France, comme en était persuadée l’ancienne présidente des vitrines d’Orléans.? Pas sûr. Alors Olivier Carré lui, prône une passerelle à l’ouest du vieux pont à la hauteur de la rue Notre Dame de Recouvrance au nord, et au sud, de la rue de Trévise, à peu près là où s’installe la baraque de la fêtes des Duits en été.                                                                                   Il en  coûterait environ 15 à 20 millions d’euros.

Seulement voilà. Jean-Pierre Sueur et son équipe parlaient à l’époque d’une passerelle à l’est du pont George-V, à la hauteur de la place de la Bascule et du monument des Tourelles au sud pour déboucher au nord, sur la place de Loire, face aux cinéma Pathé et à la halle. C’est aussi l’avis des cyclistes orléanais de la Métropole.Celle-ci a entrepris une enquête et un sondage à travers des ateliers sur le futur Plan vélo. Ils préfèrent une passerelle à l’est.

La guerre froide est-ouest sur fond de passerelle est-elle sur le point de commencer? Allez, les cyclistes et piétons, vous reprendrez bien deux ans de plus, 2024-25…le temps de trancher? Au point ou on en est…Si ça se trouve, les voitures rouleront à l’électricité, quand Orléans se décidera à faire sa passerelle…

Ch.B

 

 

 

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Elle a toutes les “chances” de passer à l’Ouest, cette passerelle, même si tous s’accordent à penser que l’option Est est urbanistiquement plus cohérente. Et ce pour une raison simple, qui ne sera jamais avouée : ne pas laisser dire ni croire une seconde que l’on réalise, finalement, le projet d’un maire dont on s’est ingénié pendant quinze ans à effacer l’héritage : 2e ligne de tram dont on a soigneusement redessiné le parcours faisant perdre des années à sa mise en service, festival de jazz qu’on a fini par liquider, halle Charpenterie réaffectée à un autre objet que son dessein initial… liste non-exhaustive. O. Carré a remplacé S. Grouard, certes, mais le fond idéologique, la manière de faire de la politique demeurent, hélas…

  2. “les voitures rouleront à l’électricité” ou seront des voitures à pédales, et pourquoi pas se transformeront en pédalos pour traverser la Loire laissant la chaussée du pont Georges V aux piétons et vélos .
    Il serait bon qu’à chaque fois que sont évoqués les véhicules électriques il soit précisé qu’ils sont au moins aussi très polluants (fabrication, batteries,traitement de ces batteries devenues déchets industriels) et donc en aucun cas une solution satisfaisante au problème mondial que nous devons résoudre intelligemment.

  3. Par contre, le sens Sud Nord (ou Nord Sud) fait l’unanimité…
    Après “Nous allons réveiller Orléans” et son réveil, pourquoi pas
    . “Orléans! Ne perds pas le Nord” et une boussole?
    .”Orléans envole-toi” et un téléphérique
    et pourquoi pas …
    .”Orléans! Il faut bucher” avec une faucille et un marteau. Pour la ville de Jeanne d’Arc, ce serait un sacré …saintbôle.

  4. La passerelle accolée au pont d ‘ Olivet = solution pratique et esthétique ! Alors , Orléans vous n ‘ êtes pas ” capables ” d ‘ en faire autant ? C ‘ est également en ZPPAUP , comme à Olivet ; et alors ? Refus de l ‘ ABF ? Encore aurait – il fallu le questionner … A Olivet , la passerelle fut édifiée , aussi en ZPPAUP , avec l ‘ accord et l ‘ appui de l ‘ ABF ! O rléans ” où êtes – vous ? ” . ABF et ZPPAUP , renseignez vous …

  5. L’idée même d’une passerelle, que le projet soit celui des fauxcialistes ou de l’équipe actuelle est une fausse bonne idée.
    SAUF à savoir d’où l’on part et où l’on va, cela consiste à enlever les vélos des flux de circulation.
    Les projets de passerelles sont promus par des non-cyclistes « utilitaires » , c-à-d, du quotidien par opposition à la promenade du dimanche.
    Ces projets obligeront les vélos à faire un créneau dans un trajet gare d’Orléans – place St Marceau, ce qui va à l’encontre de la logique de simplification (la ligne droite) et de sécurisation des trajets vélo.

    JP Bertrand

  6. le bon emplacement, c’est celui qui s’insère dans un trajet cohérent des déplacements cyclable nord-sud.
    Donc on commence par réfléchir à une vraie politique cyclable sur la métropole et après on décide du meilleur emplacement.
    Une passerelle qui viendrait de nul part pour déboucher sur rien ne serait qu’une gabegie de plus (pont de l’Europe…)
    Et rappelons que la suppressions d’une voie de circulation du pont Georges V (sans aucun doute la meilleur solution) a un coût dérisoire (50 000€) est réversible et peut être testée sans délai.
    Et que les commerçants se rassurent le véritable ennemi du commerce de centre ville ce n’est pas le cycliste qui privilégie la proximité, mais les politiques qui ont favorisé le développement d’un urbanisme périurbain délirant!

  7. A part comme outil touristique, une passerelle, où qu’elle soit positionnée, ne sera quasiment d’aucune utilité aux personnes qui utilisent un vélo pour se déplacer au quotidien. JP Bertrand et “tous à vélo” ont bien expliqué pourquoi dans leurs commentaires respectifs.

    Est-ce que tout un chacun se rend bien compte qu’on parle là de dépenser de 30 à 40 ans de budget vélo métropolitain (étant entendu que celui-ci est de 500 k€ par an) ?

    Olivier Carré et son équipe feraient mieux de commander une étude sérieuse de chalandise sur le centre ville pour préparer les esprits des commerçant(e)s à l’après-voiture… qui a en fait déjà commencé depuis bien longtemps comme on pourrait, chiffres à l’appui, s’en rendre compte !

  8. Pas assez de ponts à Orléans pour les voitures ? Je ne comprends toujours pas pourquoi on n’évoque jamais l’utilisation gratuite du pont de l’autoroute pour les usagers reliant Orléans Centre à Orleans-la Source*. Perte de recettes pour Vinci ? Minime car actuellement sûrement peu de trafic entre ces 2 accès du fait du péage. Avantage : libérer le pont Georges V des voitures. Le pb des vélos est ainsi réglé à moindre frais. Fausse bonne idée ?
    * on le fait bien à Tours et à Courtenay !

  9. interdire tout simplement l’accès du pont à tout véhicule à moteur, laisser le passage du pont aux cyclites, piétons , trams, urgences ,ce sera une économie intelligente . contruire une passerelle serait une dépense inutile,l’avenir est dans le transport en commun et les vélos

  10. Je ne comprends plus – la presse indique un jour qu’il n’y a plus de passerelle mais un téléphérique et maintenant retour à la passerelle !!

  11. L’idée d’une passerelle fut présentée publiquement et pour la première fois par l’association Orleans-Cathédrale aux candidats à la municipale 1989.(Bernard/Sueur) Elle fut peut être reprise par le candidat Sueur, mais trop tard car en 2001, faute d’avoir été mise en oeuvre avant la fin de la Reconstruction, elle constituait déjà un projet anachronique.
    Ne serait-ce que par son coût, si l’évaluation de 15 à 20 millions d’euros est exact.Par comparaison le Pont de l’Europe auraît coûté 183 millions de francs…

  12. Je ne peux que renchérir aux commentaires de Tous a Vélo, JP Bertrand et Jeanne à Vélo. La solution est connue de tous, elle ne coûte quasiment rien, et elle est réversible :neutraliser une voie de circulation sur le Pont Georges V pour les cyclistes. On ne fait pas une passerelle de nulle part vers rien pour ensuite essayer de “raccrocher” les usagers. Si l’on veut véritablement développer l’usage du vélo, il faut créer un réseau qui aille d’un point à l’autre le plus rapidement et le plus surement possible. Alors encore une fois, testons, testons ne serait-ce que quelque mois, la neutralisation, et faisons le bilan ensuite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.