La Mouette ou les tripes des élèves du Conservatoire d’Orléans

C’est une version très créative et pour le moins à forte sensibilité que livrent cette année les élèves du conservatoire d’Orléans d’un texte devenu un grand classique du théâtre: la Mouette de Tchékhov.
Sous la houlette de Marijke Pinoy, actrice et metteuse en scène de ce spectacle, dont on découvre l’interview ci-dessous, les jeunes comédiens et comédiennes ont lâché leur talent dans une interprétation très physique qui ne manque pas de panache et de créativité.

Ce travail de 5 semaines durant lequel les élèves ont pu profiter d’un enseignement exceptionnel à la méthodologie artistique d’une tonalité très personnelle, pour les amener à jouer « avec leurs tripes ». marquera sans aucun doute leur formation au métier auquel ils et elles se destinent.

Explication:

“La Mouette” de Tchékhov

22 & 23 novembre 20h 30 et 24 novembre 19 h

Durée : 2h00 – entrée libre – Atelier du CDNO
En partenariat avec le Conservatoire à Rayonnement Départemental d’Orléans

avec: Ludmilla Benlarbi, Léopold Bertheau, Astrid Cardineaux, Camille Delègue, Pierre Girot, Laura Guitteny, Teddy Lepinay, Christophe Linger

Mise en scène: Marijke Pinoy

 

“Sur l’invitation du CDNO, l’actrice flamande, Marijke Pinoy, qui a travaillé, entre autres, avec Alain Platel, Arne Sierens, tg STAN, Johan Simons, et bientôt Milo Rau, poursuit le travail de transmission qu’elle mène au Conservatoire Royal de Gand (kask) avec les élèves d’Orléans. Héritière des dramaturgies flamandes mais aussi d’une intensité rare, poussant toujours la faille dans ses interprétations mémorables, Marijke choisit La Mouette, chef-d’œuvre de Tchekhov, et fait le pari d’une dramaturgie réduite pour démonter les mécanismes des amours déçues et des dépendances en tout genre. Nous sommes très heureux, avec Fabrice Pruvost qui ne cesse par ailleurs d’ouvrir le crdo à des artistes majeurs, que les élèves orléanais puissent profiter de cet enseignement exceptionnel, en marge des institutions françaises, qui, nous l’espérons, sera un révélateur et un accélérateur dans leur formation et leur vie d’artiste.”
Séverine Chavrier directrice du CDN Orléans

Afficher les commentaires