US Orléans-PSG: les places en vente le 8 décembre, de 20 à 40€

Priorité aux fidèles de l’USO. Les abonnés et les partenaires seront « privilégiés », comme l’a indiqué vendredi Philippe Boutron le président de l’US Orléans pour la réception du Paris-Saint-Germain en Coupe de la Ligue le 18 décembre (21h).

Le représentant de la ville, Soufiane Sankhon a la parole.

Une fois ces fidèles servis et les 1 300 places réservées à la LFP (Ligue de football professionnel), il ne restera plus qu’environ 2 000 places à vendre. Uniquement aux quatre guichets du stade de La Source, le samedi 8 décembre de onze heures à quinze heures, avec la possibilité d’acheter deux places par personnes. Une pré-vente aura lieu le 7 décembre, pour les abonnés (une place par personne). Pour le président du Club, “la coupe c’est la cerise sur le gâteau, recevoir le PSG c’est la récompense d’années de labeur”, mais la priorité reste le championnat de Ligue 2 avec comme objectif, le maintien.

2 000 places seulement vendre pour le PSG? Sauf si le club orléanais obtient le feu vert de la commission de sécurité qui se réunira le 30 novembre, pour installer deux tribunes provisoires. L’une devant la buvette côté entrée du stade et l’autre en face, à l’autre extrémité, des deux côté de la tribune Orléans. Dans ce cas la jauge du stade ( 7 500 places) pourrait être doublée.

Aucun billet ne sera vendu sur internet. A quel prix ? Aucune place ne sera vendue pour la tribune d’honneur, réservée aux abonnés, sponsors et à la Ligue. En tribune Vagner, 40€, en tribune Orléans, 30€ et les places debout en pourtour seront à 20€. « Nous avons voulu rester raisonnable, ce match sera la grande fête du foot, il n’était pas question d’assommer les spectateurs », explique Philippe Boutron.

Toutes les places seront nominatives. A l’achat il faudra produire une pièce d’identité et des contrôles aléatoires seront faits aussi à l’entrée. Aucune place ne pourra donc être cédée ou vendue.

Le match qui, pour l’instant, sera retransmis sur Canal + sport, pourrait aussi être diffusé sur grand écran dans une fan zone. Pour l’instant il est question du gymnase Cathelineau qui touche l’un des parkings du stade et qui pourrait donc bénéficier de l’ambiance voisine. Rien n’est décidé, la mairie y travaille avec le club et pour Soufiane Sankhon, l’adjoint au sport du maire, « c’est un événement et la ville et la métropole vont s’engager avant pendant et après ce match ».

Boutron: “on se découvre de nouveaux amis…”

Affluence au stade de La Source (contre Grenoble).

Des animations auront lieu aux abords du stade et des bracelets USO-PSG seront distribués. Ce sont les collectivités locales (ville, métropole département) qui financeront installation des tribunes provisoires. Tout cela a un coût et le président Boutron ne cache pas que tous comptes faits, «  pas sûr que nous dégagions des bénéfices ». Le président qui était flanqué lors de cette conférence de presse, de son vice-président Patrick Auger et de son secrétaire général, Thomas Serini, a estimé aux centaines de coups de fil reçus que Le stade de La Source aurait pu accueillir trois fois sa jauge. « On se découvre de nouveaux amis auquel on ne pensait pas », ironise Philippe Boutron qui dit avoir voulu « permettre au plus grand nombre de voir ce match ».

Le club lui va mettre en vente des écharpes collector pour cette grande occasion que l’on pourra se procurer en ligne sur le site du club ou à la boutique à quinze euros.

Habitué à mener grand train, le PSG a des exigences qui semble à des années lumières d’un stade de Ligue 2, du genre 200 kg de glace, deux tables de massages et des salles spéciales pour les coach. «  Pour autant nous avons d’excellent rapports » avec les dirigeants parisien, lance le vice président, Patrick Auger. On est loin de connaître 

Des mesures de sécurité exceptionnelle seront prises, les abords du stade interdits à la circulation. « Nous demandons au spectateurs de privilégier au maximum les transports en commun », et notamment le tramway qui dispose d’un arrêt à l’Indien. Selon Soufiane Sankhon, les cadences ou les nombre de rames, pourraient être augmentés. Côté parkings, celui du Zénith et du parc des expositions pourraient venir compléter le parking très limité du Stade de La Source. Quant aux supporters parisiens, toujours précédés d’une réputation  sulfureuse ils seront cantonnés, 300 maximum, dans la partie éloignée de la tribune Vagner, réservée aux visiteurs.

Enfin les joueurs qui composaient l’équipe de 1989 vainqueur en Coupe du PSG par 4 à 0 ont été conviés à cette rencontre. Un heureux présage ? On peut toujours rêver.

Ch.B

 

 

Afficher les commentaires