Le Département du Loiret confirme: il ne remboursera pas les 23 000 euros à M. Lidolff

Non seulement le département du Loiret avait du dépenser 489 897 en frais de procédure, pour la plus grande partie en émoluments d’avocats, dans l’affaire Lidolff, mais en plus celui-ci avait eu le toupet de demander à la collectivité de payer les 23 000 € que le tribunal l’avait  condamné à verser aux parties civiles, à ses victimes.

Marc Gaudet, président du département du Loiret.

Dans une lettre ouverte que nous avons publiée jeudi, MM. Ragueneau et Dubrez, craignaient que le conseil départemental s’exécute. A son tour dans un communiqué, l’exécutif du Département qui tenait ce vendredi une commission permanente, fait savoir qu’il ne versera pas cette somme qu’elle squ’en soient les conséquences. Autrement dit même si l’ancien DGS attaque cette décision devant un tribunal.

Marc Gaudet, l’actuel président, qui récolte là le fruit de la gestion précédente, celle d’Eric Doligé puis de Hugues Saury, souhaite refermer ce dossier définitivement, clore cette sale affaire LIdolff.

Le communiqué du conseil départemental:

“Après la condamnation de M. Lidolff, le Département avait engagé une expertise auprès de ses avocats sur la suite à donner à la demande de prise en charge des 23 000 euros que M. Lidolff était condamné à payer. Des risques évidents d’un nouveau contentieux devaient être envisagés, malgré le vote en juillet de l’Assemblée départementale de retirer la protection fonctionnelle à cet ancien directeur.

Afin de clarifier la situation, le Conseil départemental tient à confirmer sa position : il ne remboursera pas les 23 000 euros, et cela, quels que soient les risques financiers encourus.

Le Département souhaite voir se clore au plus vite cette affaire qui remonte à 7 ans, qui ne concerne plus, ni les élus actuels, ni les Loirétains.”

Afficher les commentaires