Orléans: nouvelles violences autour des lycées

Des dégradations, des feux de poubelles, des voitures renversées, des courses poursuites avec la police: Orléans a encore été le théâtre de violences urbaines mardi, après le blocage des lycées lundi. Ces scènes très violentes ont eu lieu notamment rue Eugène Vignat  et dans les rues adjacentes dans le quartier des lycées, et à La Source devant le lycée Voltaire. 

Rue Eugène Vignat devant chez Servier.

A Jean Zay.

A Jean Zay

Pour les militants locaux de La France insoumise et les Jeunesses Communistes, c’est le “gouvernement qui a fait le choix du désordre”… “Une manifestation qui se conclut par des jets de grenades lacrymogènes, des tirs de flash-ball, des interpellations musclées, et au moins un lycéen hospitalisé, de mémoire d’Orléanais, c’est du jamais vu… La police n’est pas une milice. La police a pour mission de garantir l’ordre et protéger ses concitoyens. Le gouvernement a fait le choix du désordre et de la mise en danger de nos concitoyens. Le recours à la violence systématique par celui-ci n’aboutit qu’au chaos.”, estime LFI. Pour leur part les Jeunesses communistes parlent aussi de “Violences policières gravissimes contre des lycéens à Orléans, “Nos militants présents sur les blocages et les rassemblements ont constaté des scènes d’une incroyable violence. “Sans aucun discernement, les policiers ont gazé à tout va et matraqué avec brutalité les lycéens qui manifestaient pacifiquement.”

D’après les témoins sur place à Orléans, la police ne serait en rien responsable des voitures renversées et des poubelles enflammées qui ont été le fait de petit groupe de “casseurs” très mobiles et organisés…

 

 

 

Afficher les commentaires