Lycéens: le Parti socialiste du Loiret appelle au calme

Depuis lundi l’agitation lycéenne a gagné la métropole d’Orléans Après les blocages des lycées et les manifestations des lycéens suivis de violences et de dégradations et d’un tir de flash ball sur un élève de seconde devant le lycée Jacques Monod de Saint-Jean-de-Braye (Loiret), La Fédération du Parti Socialiste, par la voix de sa secrétaire départementale, Carole Canette, souhaite calmer le jeu.

Mercredi les cours ont eu lieu normalement dans les lycées de l’agglomération d’Orléans.

Le communiqué du PS: 
“Inquiète des violences qui se réitèrent, se répandent et s’amplifient devant les lycées, appelle au calme.
Nous comprenons, nous entendons la colère. Mais elle ne peut se traduire par des actes d’agression, de destruction, d’incendies volontaires, d’affrontement avec les forces de l’ordre, et nous condamnons ces violences. 

Nous soutenons les forces de l’ordre qui maintiennent l’ordre, mais nous les conjurons de ne jamais oublier qu’ils ont devant eux des jeunes, des enfants. Face au risque que la situation ne s’aggrave encore ce jour, face aux risques d’accidents, voire de drames nous appelons les jeunes qui organisent les blocus à la plus grande mesure, et à renoncer si la situation se tend.
Nous appelons les forces de l’ordre à ne pas répondre même aux provocations des groupes qui viennent se mêler aux jeunes qui dans leur majorité souhaitent faire part de leurs revendications avec détermination mais sans violence. 
Nous appelons les parents à alerter les enfants des risques, les personnels des lycées à protéger nos enfants en prenant les dispositions nécessaires. 
Nous souhaitons dire un mot particulier aux jeunes lycéens, étudiants, apprentis, ou jeunes actifs : tournez-vous vers les organisations de jeunesse, venez dire aux partis vos attentes, vos espoirs, vos colères. Le combat politique, le terrain des luttes, le seul qui permette de faire avancer les choses sans sombrer dans le chaos, la violence, et le pire pour tous, y compris pour vous, est celui-là.
Nos organisations politiques sont ouvertes. Choisissez celle qui vous va le mieux (évidemment on vous conseille le PS, mais c’est une autre histoire… ). Ou continuez à manifester mais dans le calme et sans prendre de risques.”

 

Afficher les commentaires