Noémy Lhomme cl Marie Line Bonneau

Le quintet s’est formé autour du saxophoniste Noémy Lhomme, originaire d’Issoudun, qui a réuni une brochette de jeunes musiciens rencontrés notamment à Paris, alors qu’ils sortaient tous de différents conservatoires d’Ile-de-France.
Ainsi est né le Noémy Lhomme quintet, aujourd’hui rebaptisé “Face à Phase”, une solide formation dont la jeunesse (ils ont moins de trente ans) n’a d’égale que le savoir-faire et la grande culture musicale.

Etienne Manchon (clavier, piano) cl Marie Line Bonneau

Puisant son inspiration du côté des hautes figures du “rock progressif” (donc très référencé fin des années 70, années 80), de King Crimson à Emerson Lake and Palmer en passant par Pink Floyd et consorts, Face à Phase propose une musique tour à tour “punchy” ou très planante, tirant le maximum du mariage d’instruments acoustiques (piano, batterie, sax… face “jazz”) et électrique (guitare, basse, synthés… phase “rock”) pour nous entraîner dans un univers très personnel.

Beauté des thèmes, complexité des harmonies, originalité du propos, maîtrise instrumentale… le public ne s’y est pas trompé, applaudissant longuement le quintet.

Avec Noëmy Lhomme (lead, saxs, effets), Etienne Manchon (clavier, piano), Hugo Rongières (basse électrique), Raphaël Archambault (guitare) et Tamino Edener (batterie)

http://www.ojazz.fr/blog/

Prochain rendez-vous le samedi 12 janvier 2019, avec les Chartrains du Jean-Charles Acquaviva Trio.
Concert à 15 heures, hall du Théâtre d’Orléans. Entré libre.