“Scala”: méfiez-vous des apparences !

Les spectacle que présente la Scène Nationale d’Orléans jusqu’à dimanche figure dans le programme sous la catégorie “cirque”, et bien sûr les huit protagonistes du spectacle nous offrent ces étonnantes performances corporelles entre contorsion et voltige qui font le cirque: mais si ce n’était que cela !

Scala©Geraldine Aresteanu

Comme pour chacun de ses spectacles, Yoann Bourgeois le metteur en scène qui nous avait déjà enchanté en 2017 avec “Celui qui tombe”, construit autour de cet escalier qui semble infini, un univers dont la magie nous ouvre les portes d’un rêve enfantin dont le cirque est toujours l’expression. Yoann Bourgeois met en scène un ballet contorsionniste où la reptation des corps scotchés au sol répond à l’agilité de la voltige aérienne. Cette chorégraphie expressionniste  nous confronte au travers de ces corps à notre condition de “pesant” comme lorsque la chaise sur laquelle on s’assoit se brise. Une inquiétante étrangeté s’installe dans un onirisme où les objets participent eux aussi à ce dérèglement physique.  

Scala©Geraldine Aresteanu

Ce mariage du cirque et de la danse nous ouvre à une plastique des corps  qui nous raconte avec humour notre condition humaine la plus essentielle: notre “attachement” inexorable à la terre, cette loi physique qui fait dévaler au ralenti cet escalier monumental, que seule la légèreté poétique proposée ici peut rendre finalement supportable.

GP

Les Petites Heures – La Scala-Paris

Conception, mise en scène Yoann Bourgeois
Collaboration artistique Yurie Tsugawa
Interprétation Mehdi Baki, Valérie Doucet, Damien Droin, Nicolas Fayol en alternance avec Olivier Mathieu, Emilien Janneteau, Florence Peyrard, Lucas Struna
Conception, réalisation de machineries Yves Bouche

Mercredi 12, jeudi 13, vendredi 14 décembre 20h30, samedi 15, dimanche 16 décembre 17h − Théâtre d’Orléans Salle Barrault
Tarifs de 13€ à 25€
Dès 12 ans  Durée 1h

https://www.scenenationaledorleans.fr/

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.