Orléans : les cahiers de doléances sont ouverts en mairie

Olivier Carré, maire d’Orléans, vient d’ouvrir des “cahiers de doléances”, pour une durée d’un mois, dans chacune des mairies de proximité et en mairie centrale d’Orléans. Cette décision fait suite à plusieurs initiatives du même genre dans beaucoup de mairies en France suite au mouvement des gilets jaunes depuis bientôt un mois. Destinés aux Orléanais, “ces registres permettront à chacun d’exprimer son point de vue et surtout ses propositions pour réformer le pays”, c’est en tout cas l’objectif visé et indiqué par le maire d’Orléans dans un communiqué… Ce dernier s’est engagé à les transmettre au Président de la République.

« En tant que Maire d’Orléans, je prends toute ma part aux débats nationaux qui doivent conduire à construire une France qui n’exclut plus. J’encourage tous mes concitoyens à le faire, car je suis persuadé qu’il existe un chemin nouveau à trouver ensemble pour garantir les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité qui fondent le ciment de la France ». Il y a 230 ans ça avait débuté un peu comme ça, à la veille d’un certain 14 juillet…

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. C’est une excellente initiative et normalement toutes les bonnes idées seront énoncées. Il faudra relever les plus communes et les plus réalistes. Encore faut -il que tous ceux qui ont des choses à dire, l’écrivent et çà, c’est pas gagné…

    • Une excellente idée ??? Papa tu déraisonnes : les politicards nous rebattent les oreilles depuis 40 ans de leur discours, “nous vous entendons”, ou plus récemment “je vous ai entendus” et il faut maintenant que nous leur expliquions ce que nous souhaitons, la pilule est trop grosse à avaler. Et quand, par référendum, on leur dit que nous voulons pas d’une Europe de la finance à la Juncker, ils en font fi. Alors vos cahiers de doléances ….

  2. Je ne peux pas passer en mairie, donc je profite de la possibilité de laisser un commentaire ici.
    Peut-être serait-il enfin temps que les chalets alimentaires du marché de Noël d’Orléans servent enfin les boissons chaudes dans des gobelets réutilisables et consignables. Je suis de l’est de la France et je suis étonnée qu’ Orléans ne se soit pas encore mis à la page à l’encontre des gobelets jetables qui encombrent les poubelles.

Les commentaires pour cet article sont clos.