Trois grandes écoles débarquent à Orléans

Olivier Carré vient d’annoncer la bonne nouvelle: trois grandes écoles vont ouvrir des campus décentralisés à Orléans, en réponse à un appel à manifestation d’intérêt qui a suscité huit candidatures. “Leur arrivée est une chance pour la région et le monde académique”, a dit le maire. C’est aussi une chance pour Orléans qui devrait ainsi compter 1100 étudiants de plus d’ici dix ans grâce à ce sang neuf.

© L’Institut supérieur de commerce de Paris

La première école à s’implanter sera l’Institut supérieur de commerce de Paris, une école privée qui s’inscrit dans le top 20 des écoles de commerce. A Orléans, elle accueillera une première promotion d’une trentaine d’étudiants dès la rentrée 2019, avec des bachelor pour commencer. L’effectif de ce campus devrait ensuite fortement progresser puisqu’elle annonce 700 étudiants à l’horizon 2029, des masters, un programme grandes écoles, etc. Les étudiants s’installeront dans l’ancien collège Anatole Bailly, rue Jeanne d’Arc, presque au pied de la cathédrale. L’établissement, désaffecté, sera réhabilité, pour un budget de 20 millions d’euros dont 4 millions pour le rachat du site par la métropole à la ville. 

L’année suivante, en 2020, ces étudiants seront rejoints, dans les mêmes locaux, par leurs camarades de l’Ecole spéciale des travaux publics, qui va y ouvrir son troisième campus décentralisé, après Troyes en 2017, et Dijon, prévu en septembre prochain, pour former des ingénieurs. 

Enfin, Orléans va accueillir une antenne d’AgroParisTech, la grande école française qui forme des ingénieurs et des managers dans le domaine des sciences du vivant et de l’environnement. Déjà implantée à Nancy, Rennes, Montpellier, Reims, Clermont et Kourou, elle va s’installer sur le campus de La Source, et souhaite faire d’Orléans sa référence dans le domaine des cosmétiques et de la santé, avec une trentaine d’étudiants en 2020, et jusqu’à 110 à l’horizon 2024. 

Afficher les commentaires