Bifurqueer #1, Trouble Nuit Multigenre

Festival cinématographique ouvert à d’autres formes d’arts, « Désir Désirs » prouve que l’on peut conjuguer avec succès culture et engagement. En effet, plus qu’un simple festival culturel, « Désir Désirs » est aussi un événement engagé, réfléchi et incitant justement à la réflexion, notamment sur les thématiques du genre, du désir et de la sexualité, avec chaque année un thème précis mis en avant, cette année ce sera l’invisibilisation des séniors dans la sphère publique.

Si le temps fort du festival reste la semaine cinématographique qui se tiendra cette année du 23 au 29 janvier, Désir Désirs c’est aussi un mois de programmation à Tours et dans d’autres villes (Loches, Azay-le-Rideau, Blois…). Cela a débuté cette semaine au Théâtre Olympia avec la pièce « Orphée Aphone » de la Compagnie Laspsus Chevelü (Vanasay Khamphommala). Parmi les temps forts cette année, une soirée multigenre « Bifurqueer » montée par le collectif Troubles, né lors de la marche des fiertés 2018. Une soirée qui se tiendra le 1er février au Point Haut.

Le site du festival Désir Désirs

Un événement autour des cultures queer

Inga la douce

« L’idée est de faire un événement autour de la culture queer qui est un mouvement aux revendications artistiques et culturelles fortes » explique Nicolas du collectif Troubles. « Queer » un terme difficilement traduisible, signifiant quelque-chose de dérangeant, étrange, bizarre… Un mot derrière lequel des personnes qui ne se retrouvent pas dans les attentes sociales dites normatives de la société.

« Derrière la remise en cause de l’hétéro-normalisation de la société, il y a quelque-chose de très inclusif dans le « queer », puisque l’idée est d’accepter tout le monde tel qu’il est. L’idée de cette soirée c’est aussi cela, donner la possibilité à chacun de venir comme il se sent, dans un « lieu safe », une zone de non-jugement ».

Un événement qui se déroulera au Point Haut à Saint-Pierre-des-Corps, qui sera réaménagé pour l’occasion, « les cultures queer sont justement nées en marge des villes, dans des zones industrielles, à l’abri des regards ». Une soirée qui promet d’être fantaisiste et extravagante, festive et décalée et qui est ouverte à tous, précisent les organisateurs. « Ce n’est pas quelque-chose de réservé, tout le monde est le bienvenu, on est dans l’ouverture ». En revanche l’entrée est interdite aux moins de 18 ans, l’aspect érotique étant forcément présent «On va jouer avec les codes » prévient Nicolas.

Bobun Fever

Une soirée hors-genre

Une soirée multigenres dans tous les sens du terme avec des propositions artistiques variées et diverses, « Il y a un refus des genres jusque dans les formes artistiques ». Au long de la soirée, qui se déroulera dans un esprit de cabaret, le public pourra assister à des performances (Inga la Douce, Clochette du cabaret « Chez madame Arthur »…), de la danse (Tiger Melody & Friends, Spicy Lotus…) des expériences sonores et visuelles (Charles & Circe…), des concerts Grande, BoBun Fever ou encore des Dj sets bien sûr (Pipi de Frèche, Nana Benamer, Squirrel)… Au total ce sont ainsi plus d’une vingtaine de propositions artistiques au cours d’une soirée qui ne « ressemblera pas à une soirée culturelle classique dans son approche » nous promet-on. Une soirée hors-genre en somme.

https://www.37degres-mag.fr/

Infos pratiques :

Le 1er février de 18h30 à 5h

Le Point Haut 20 Rue des Grands Mortiers, 37700 Saint-Pierre-des-Corps

Tarif : 15 euros. Réservations obligatoires sur cette page : https://www.weezevent.com/bifurqueer

> L’événement Facebook de Bifurqueer.

 

Afficher les commentaires