Sénat : Benalla saison deux

La commission sénatoriale n’a vraiment pas apprécié les « approximations » d’un Alexandre Benalla devant elle sous serment. Elle veut savoir pourquoi et comment l’ancien chargé de mission de l’Elysée détenait toujours deux passeports diplomatiques. S’il a menti devant la commission d’enquête Alexandre Benalla est passible de cinq ans de prison et de 75 000 euros d’amende.

Alexandre Benalla.

Y-t-il eu dysfonctionnement et au quel niveau ? Aussi la Commission entendra-t-elle ce mercredi les ministres de l’Intérieur et   des Affaires étrangères, le directeur de cabinet de l’Elysée Patrick Strzoda, puis lundi 21, Alexandre Benalla et Vincent Crase. Pour la commission le temps presse ses prérogatives qui lui sont accordées pour six mois cessent le 24 janvier. Au de-là elle peut poursuivre son travail mais ne peut procéder à de nouvelles auditions.

Afficher les commentaires