Parti radical: tête de veau Louis XVI contre galette des rois

galetteEn France radicale tout finit et commence par des gueuletons. N’a t-on pas dit des Radicaux de gauche qu’ils étaient la gauche cassoulet, à côté de la gauche caviar du PS?

Chez les radicaux et centristes de droite du Loiret, la frontière n’est pas seulement entre Florent Montillot, le mercenaire qui change de parti comme de chemise et les radicaux canal historique, Pascal Vilain et Jean-Louis Bernard, campés sur leur tradition républicaine. Non, en fait, la frontière est culinaire, Pascal Vilain l’a révélé mardi. Question du président du PR: “savez-vous quel est le plat favori des Radicaux et leur jour de fête? “. Réponse: le plat, c’est la tête de veau et le jour de fête c’est le 21 janvier, date anniversaire du raccourcissement de Louis XVI par les Révolutionnaires.

Entre un candidat à la tête du PR Loiret, Vilain, qui coupe celle du roi et un autre, Montillot qui fête les rois et en profite pour s’autoproclamer descendant en ligne directe de l’UDF, comment voulez-vous que ça fonctionne?  Gouverner un pays aux 365 sortes de fromages est quasiment mission impossible. Faire la paix entre un partisan du régicide et un adepte de la couronne, c’est encore pire. La différence est décidément  trop…radicale.

Christian Bidault

Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail