Chic, rural et connecté… le Loir-et-Cher

La cérémonie des vœux de Nicolas Perruchot le 14 janvier a confirmé l’ambition d’un département qui veut être à la fois moderne et rural. À la clef une nouvelle signature pour le territoire : chic, rural et connecté !

C’est à un véritable show à l’américaine, un brin décalé dans le contexte actuel, qu’ont assisté les 2.300 personnalités loir-et-chériennes du monde politique, économique, culturel, sportif ou touristique, réunies pour la première fois dans la grande salle du Jeu de Paume. Au programme, groupe de rock, entrée en scène façon César des conseillers départementaux ou encore plateau d’invités comme à la télé. Sans oublier, la dégustation des produits du terroir.    

Côté nouveautés, quelques annonces comme la poursuite du déploiement du Très haut débit, le wifi gratuit  sur les sites touristiques, la création d’un observatoire de la biodiversité et du réchauffement climatique ou d’une plateforme de stockage et de préparation de produits locaux installée à l’ESAT de Contres. On retiendra enfin l’annonce de la 3e année de l’accès gratuit à un monument. Après Chambord en 2017, Chaumont et les Jardins du Plessis-Sasnières en 2018, au tour du château de Cheverny et de celui de Talcy d’accueillir les habitants du Loir-et-Cher. 

A noter, le soutien affiché de Nicolas Perruchot à la liberté de la presse et aux journalistes remis en cause par certain dans le cadre du Mouvement des Gilets jaunes. « Je dénonce les attaques contre la presse car si nous ne faisions rien, alors tout peut basculer… / … je sais comment on appelle un pays sans journaliste, un pays où la liberté de la presse n’existe pas, on appelle cela une dictature ».   

Jean-Luc Vezon.

Afficher les commentaires