Bernard Monot, député européen souverainiste de la région, palme d’or de la fake news

Jusqu’ici le député européen Bernard Monot passait pour un élu (de notre circonscription Centre-Val de Loire, Auvergne et Limousin) sérieux, spécialisé dans les questions économiques et financières. 

Bernard Monot, la tête de liste FN en campagne en 2014 à Orléans.

En 2014, il avait été élu sous l’étiquette Front national, avec la fameuse Jeanne Pothain qui n’a jamais fait beaucoup de bruit, tout entière vouée à la parité des listes et qui a été remplacée très vite par Philippe Loiseau (Eure-et-Loir). Bernard Monot fut ensuite l’ un des conseillers proches de Marine Le Pen. Récemment Bernard Monot est passé avec armes et bagages chez Debout la France, le parti de Nicolas Dupont-Aignan  et il devrait figurer sur la liste de NDA aux Européennes.

L’histoire commence le 11 janvier. Dans une vidéo publiée sur ses comptes YouTube et Facebook, l’eurodéputé lance l’alerte: Emmanuel Macron s’apprête à commettre une « haute trahison » en « vendant » l’Alsace et la Lorraine à l’Allemagne, par le biais d’un accord international préparé « en secret »; Rien que ça!

C’est à propos du fameux traité franco-allemand d’Aix-La-Chapelle qui a été signé aujourd’hui par Angela Merckel et Emmanuel Macron. 

La fabrication de cette fake news, matraquée par la droite et l’extrême-droite, à lire sans modération sur le site du Monde, “les décodeurs”.

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/01/16/non-l-allemagne-n-aura-pas-l-alsace-et-la-lorraine_5410084_4355770.html

 

Afficher les commentaires