Images et lumières avec Bernard Foucher, vitrailliste, à Chartres

Né en 1944 à Orléans, de formation autodidacte, Bernard Foucher est peintre, graveur, sculpteur, auteur de vitraux depuis une trentaine d’années. Une grande exposition lui fut consacrée à Orléans à l’été 2016, il est aujourd’hui l’invité de l’exposition collective “Images et lumières, le vitrail contemporain en France 2015-2019” qui se tient depuis décembre dernier jusqu’au mois de décembre 2019 au Centre International du Vitrail à Chartres. Entre 1974 et 1986, cet artiste a réalisé de très nombreux ensembles en dalles de verre aux ateliers de l’abbaye de Fleury, à Saint-Benoit sur Loire (Loiret). Ses œuvres d’art sacré, mobilier liturgique et objets culturels sont autant de sculptures.
 
 

Mémoire et “alphabet existentiel”

Les œuvres Alphabet existentiel débutées en 1973, sculptures-signes en acier découpé, ont donné leur nom aux éditions de livres d’artistes que Bernard Foucher a créées en 1989, grâce à sa rencontre avec avec le poète Michel Lagrange et l’imprimeur typographe Jean Hofer. La volonté de “rendre mémoire” traverse ses différentes expressions: en peinture, de grandes toiles , laissées libres de châssis, sont des empreintes teintées (abbaye de Léoncel  en 2000 dans la Drôme: “à travers les sculptures-stèles, on rejoint l’idée de mémoire, de signe vivant lié aussi bien à la vie qu’à la mort”. Mémoire et Mémorial sont deux livres-stèles, hommage aux victimes de l’ex-Yougoslavie (2001).

“Intervenir sur le vitrail tel un peintre”

C’est la découverte du livre Les vérités d’un fleuve, qui a conduit le père Laurent, curé de la paroisse de Notre-Dame-des-Foyers d’Orléans à s’adresser à Bernard Foucher pour réaliser l’ensemble de vitraux dédié aux sept moines trappistes de Tibhirine (Algérie) assassinés en 1996  (quarante-huit vitraux exécutés aux ateliers Loire , 2004).  Les vérités d’un fleuve se composent d’une aquarelle continue de plus de six mètres  inspirée du texte de Michel Lagrange sur la Loire dont on retrouve l’esprit de déploiement dans les vitraux de na nef.

“Désir d’espace et de pureté”

Bernard Foucher


Bernard Foucher: “Pour ce chantier, j’avais vraiment envie de trouver une technique qui corresponde à mon désir d’espace et de pureté, qui m’affranchisse totalement de la contrainte du découpage par le plomb, ciment ou résine, pour intervenir sur le vitrail comme un peintre.
Je me suis retrouvé dans la position de mes débuts, quand j’ai commencé la dalle de verre, celle de construire un langage. Je tenais à ce que les textes des moines de Tibhirine soient très présents.
J’ai fait œuvre de modestie dans les couleurs et l’intervention plastique, de manière à ce qu’il y ait un équilibre entre texte et couleur, afin que les vitraux amènent la réflexion et la possession personnelle de ces textes”. 
 
Bien entendu, d’autres belles œuvres de l’artiste ont vu le jour,  créations auxquelles le Centre du vitrail de Chartres rend, on s’en doute,  un hommage espéré et légitime.
 
 
Images et Lumière- le vitrail contemporain en France 2015-2019,
 
Centre International du Vitrail Chartres, 5, rue du Cardinal Pie. 28000 Chartres
Jusqu’au 31 décembre 2019.
 

 

Afficher les commentaires