La visite du ministre italien Di Maio à Montargis chez des gilets jaunes: “une provocation” pour la France

Un vice-Premier ministre italien qui fait un saut en France, à Montargis, en catimini, c’est peu dire que l’Elysée et le Quai d’Orsay n’ont pas apprécié.

Luigi Di Maio. @wikipedia

D’autant plus que Louigi Di Maio, leader du mouvement 5 étoiles anti-système, a rencontré pour l’occasion dans un hôtel de Montargis des gilets jaunes. Il s’agirait de membres de la liste d’Ingrid Levavasseur, Christohe Chalençon et  trois Montargois, Myriam Clément, Côme Dunis et Ayouba Sow qui figurent sur cette liste. « Le vent du changement a franchi les Alpes » aurait déclaré le vice-premier ministre.  Les relations entre la France et l’Italie n’étaient déjà pas au mieux, cette visite que Luigi di Maio a révélé lui-même sur un réseau social, risque de faire encore monter la tension entre les deux pays.

Le ministère français des Affaires étrangères a qualifié la rencontre entre le vice-président du Conseil des ministres italien et dirigeant du Mouvement 5 étoiles (M5S), Luigi Di Maio, et des Gilets jaunes de «provocation». «Cette nouvelle provocation n’est pas acceptable entre pays voisins et partenaires au sein de l’Union européenne».

Afficher les commentaires