Les grandes villes en appellent au gouvernement

France Urbaine, qui regroupe les élus des grandes villes et des métropoles dont fait partie Orléans et son maire Olivier Carré, réclament une réunion d’urgence au gouvernement « afin de définir les modalités d’indemnisation et d’accompagnement au nom de la solidarité nationale compte tenu des préjudices subis par les habitants et les commerçants après treize semaines de mobilisation des gilets jaunes; Commerçants et habitants sont pris en otage par des casseurs et les pertes sont de l’ordre de plusieurs millions d’euros dans nombre de grandes villes ».

Aussi l’association demande-t-elle une rencontre avec le ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire et la ministre de la Cohésion des territoires, Jacqueline Gourault « afin de définir les modalités d’indemnisation et d’accompagnement, au nom de la solidarité nationale ».

Selon Procos, la Fédération du commerce spécialisé, les mois de novembre et de décembre ont vu le chiffre d’affaires du commerce spécialisé chuter respectivement de 6,8% et de 3,9% par rapports aux mêmes mois de 2017 avec un pic à -12% le 17 décembre.

De son côté, le Premier ministre a écrit à la maire socialiste de Rennes, Nathalie Apperre pour lui annoncer que les villes « particulièrement affectées par les mouvements sociaux » allaient bénéficier d’une enveloppe totale de 3 millions d’euros “pour relancer l’activité en centre-ville. Il a également indique avoir demandé aux assureurs de garantir une prise en charge rapide et bienveillante des dommages qui tient compte du contexte et du caractère répété des événements”.

Afficher les commentaires