Orléans et le jazz rendent hommage à André Francis

Reconnaissance. Olivier Carré, Maire d’Orléans et Président d’Orléans Métropole et l’ensemble du conseil municipal saluent la mémoire d’André Francis, disparu dans la nuit de lundi à mardi à l’âge de 93 ans. Célèbre homme de radio, dessinateur, producteur, cet homme passionné et passionnant dont la voix et ses yeux pétillants exerçaient un charme feutré, avait succédé a Isabelle Gamsohn et Armand Meignan, de 2002 à 2006, à l’invitation de Marc Champigny, alors adjoint aux affaires culturelles de la cité,  à la direction artistique du festival Orléans Jazz auquel il continua d’apporter de riches heures.
 

Photo Jean François Grossin

Dans un communiqué adressé par la municipalité, Olivier Carré  aime à citer le témoignage de Marc Champigny: « C’était un homme extrêmement chaleureux, attentionné et aimé de tous. Lorsque le projet lui a été proposé, il a rapidement accepté de prendre en charge la programmation d’Orléans‘Jazz. Généreux, il a d’ailleurs tenu à remettre l’une de ses œuvres à la Ville à l’occasion de son départ. Pour le remercier de sa grande implication pour cet évènement, une médaille de la Ville lui avait alors été remise à la suite du dernier concert programmé en 2006.»
 
Sur les ondes de France Bleu Orléans,  Stéphane Kochoyan, actuel directeur artistique de la manifestation devenue Jazz or Jazz,  a salué la personnalité de celui qui avait contribué à la création de l’Académie de Jazz en 1955 et qui avait notamment programmé Didier Lockwood, Ike Turner, Rokia Traoré, Richard Galliano… 
 
Soulignons,  pour mémoire,  que la précieuse association Ô Jazz avait exposé, lors d’Orléans’Jazz 2009,  un ensemble de dessins d’André Francis regroupés sous le titre “Portraits des mondes des jazz”. C’est aussi sur le site d’Ô Jazz que l’on peut retrouver un passionnant entretien vidéo d’André Francis avec le journaliste orléanais Jean-Louis Derenne.
 
JDB.

 

Afficher les commentaires