François Pillet, sénateur du Cher, au Conseil Constitutionnel

Trois des neuf membres du Conseil constitutionnel qui siège rue de Montpensier, près du Palais-Royal à Paris. étaient à renouveler. Cette institution créé en 1958, est chargée de veiller à la conformité des lois à la constitution et à la régularité des élections présidentielles, législatives et sénatoriales. Son président est le socialiste Laurent Fabius.

Deux sénateurs et le maire de Bordeaux

François Pillet

En remplacement de Jean-Jacques Hyest, le président du Sénat Gérard Larcher a proposé la nomination de François Pillet, sénateur LR du Cher. Ancien bâtonnier au barreau de Bourges, ancien maire de Mehun-sur-Yèvres, François Pillet était vice-président de la commission des lois sénatoriale. Conformément à l’article 56 de la constitution, cette nomination doit recevoir l’aval de ladite commission des lois ce qui n’est qu’une formalité.

Sur proposition du président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand a été également proposé Alain Juppé qui dans une conférence presse à venir jeudi doit annoncer qu’il abandonne en conséquence la mairie de Bordeaux.

Sur proposition du président de la République, Emmanuel Macron, a été nommé le sénateur radical socialiste, élu du Cantal Jacques Mézard. Avocat de formation il fut  dans le premier gouvernementPhilippe ministre  de la cohésion des territoires

Afficher les commentaires