Orléans municipales 2020 (2): Tahar Ben Chaabane veut réveiller la ville

Qui sera sur la ligne de départ ? À un an des prochaines élections municipales, les ambitions s’aiguisent déjà à Orléans. À cette occasion, MagCentre propose un tour d’horizon des candidats au scrutin. Ancien élu sur la liste de Serge Grouard en 2008 avant de quitter sa majorité, Tahar Ben Chaabane déjà candidat en 2014 (3,23%), récidive avec une liste qui veut “réveiller Orléans”.

Tahar Ben Chaabane.

Tahar Ben Chaabane, vous conduisez un groupe de travail, “Réveillez Orléans”, qui ne se cache pas d’être une future liste aux élections municipales de 2020. De qui cette liste est -elle composée?

“C’est une liste citoyenne de personnes qui ont envie de participer à la vie de la cité”.

Dans la foulée de la liste que vous aviez déjà présentée en 2014 et vous ne cachez pas non plus que vous en serez la tête de liste?

“Je serai tête de liste. Je la mènerai, s’il n’y a pas d’alliance, de rassemblement, avec une liste avec laquelle nous aurions des convergences. Avec qui? Les étiquettes ne veulent plus rien dire c’est sur une base programmatique, qu’une alliance est envisageable. Y a t-il convergence ou pas sur les transports, la solidarité, l’éducation…?Je suis ouvert, à parler avec les candidats à la candidature ils ont mon numéro de téléphone.”

Quel est le contenu du programme de cette liste dans les grands chapitres?

“La transition écologiste, avec un volet essentiel sur les transports et les déplacements, le dynamisme économique, avec la revitalisation des commerces en centre ville et in fine l’emploi et les solidarités, ainsi que les dotations.”

Parmi les dossiers d’actualité à Orléans, quels sont ceux qui vous paraissent cruciaux?

“Il y aura d’autres orientations à donner sur les dossiers sportifs de la ville et de la métropole qui me paraissent sinistrées et qui sont à revoir de fond en  comble.”

C’est-à-dire?

“La pelouse du stade de La Source dans un état catastrophique si on la compare par exemple à celles de Châteauroux ou de Sochaux.. Le nombre de piscines est insuffisant et je cite encore la situation catastrophique du hand de haut niveau, féminin et masculin. la situation de l’athlétisme qui souffre de l’absence d’infrastructure, la gouvernance de l’OLB (basket) car ce sont les copains de l’adjoint au sport d’Orléans qui font n’importe quoi. La preuve la double condamnation au prud’homme à 250 000€ pour l’ex-entraîneur et 54 000€ pour l’ex-préparateur physique. A cela s’ajoute l’audit présenté par la région sur le CFA du sport en raison des suspicions de conflits d’intérêt entre Formasat une société présidée par l’adjoint au sport et son propre business qui aurait du conduire à la démission  de cet adjoint aux sports.”

Ces thèmes de politique sportive seront selon vous toujours d’actualité dans un an au moment des municipales?

“Oui, dans un an ces dossiers de la ville et de la métropole sur la politique sportive, seront toujours d’actualité et nous remettrons les pendules à l’heure.”

Propos recueillis par Ch.B

Afficher les commentaires