Mécénat : la Fondation Orléans est née

La Fondation Orléans, lancée ce jeudi 21 février, vise à soutenir des projets d’intérêts général en associant des acteurs des domaines économiques, social et institutionnels.

De gauche à droite : Olivier Carré, maire d’Orléans et président d’Orléans Métropole, Jean-Paul Combémorel, délégué régional EDF Centre-Val de Loire, Vincent Baholet, délégué général de la Fondation FACE

Le projet était dans les cartons depuis près d’un an. C’est finalement ce jeudi 21 février qu’il a été présenté par ses initiateurs, à savoir : Olivier Carré, Maire d’Orléans et président d’Orléans Métropole, Jean-Paul Combémorel, délégué régional EDF Centre-Val de Loire, Vincent Baholet, délégué général de la Fondation FACE et Laurent Fesneau, responsable des partenariats à Orléans Métropole. Ensemble, ils ont lancé la Fondation Orléans. L’objectif de celle-ci est de mobiliser des entreprises qui, en apportant des fonds, permettront d’accompagner des projets  locaux et d’intérêt général. “La Fondation ne sera pas basée sur le patrimoine comme on peut le voir dans d’autres villes, souligne Olivier Carré. Ça en fera partie, mais c’est elle aura surtout une visée sociétale.” Pour Jean-Paul Combemorel, le président de la Fondation, le but recherché est aussi celui de favoriser un “dynamisme économique mais aussi sociétal “.

Les six projets ont d’ores et déjà été sélectionnés par un comité exécutif : l’inclusion numérique, la réussite éducative, l’éducation financière des apprentis, l’enseignement supérieur, le futur Museum d’Orléans et le développement de l’Université. S’ils sont bien d’intérêt général, ils doivent répondre à d’autres critères attendus, comme leur impact économique social ou culturel. Le comité, composé d’un collège institutionnel, d’un collège d’entreprises et d’un collège dit de “sages”, devra également prendre en charge la gestion des fonds qui seront alloués aux projets. “Il faut qu’un maximum d’entreprises du territoire puissent participer à la Fondation pour que ça ait un sens”, note Laurent Fresneau, délégué général de la Fondation Orléans. Olivier Carré mise lui sur l’émergence d’une “intelligence collective” pour renforcer l’attractivité et le rayonnement de la métropole orléanaise.

 

Quels moyens pour la Fondation Orléans ?

Dès cette année, le budget engagé s’élève à 300.000 euros. Les fonds proviennent bien évidemment des fondateurs, mais aussi de grandes et moyennes entreprises. Mais concrètement, trois types de dons sont prévus chaque année : 

– les donateurs fondateurs : 50.000 euros 
– les grands donateurs : 20.000 euros
– les mécènes : moins de 20.000 euros

Il faut ajouter que 60 % du montant du don est déductible des impôts.

 

Afficher les commentaires