Climat : Charles Fournier ramène la COP à la région

Le rapport « Transition énergétique : mobiliser face à l’urgence climatique et sociale » a été adopté ce jeudi 28 février lors de la session plénière du Conseil régional. Une COP va notamment se mettre en place en Centre-Val de Loire.

Fédérer les citoyens autour de la lutte contre le dérèglement climatique : telle est l’ambition de la COP régionale présentée ce jeudi lors du débat sur le rapport transition énergétique en session plénière du Conseil régional. Effective dès cette année, elle sera pilotée par l’écologiste Charles Fournier, vice-président de Centre-Val de Loire. La collectivité souhaite ainsi passer à l’action pour faire avancer les choses. Cela passera par la mobilisation de tous les acteurs du territoire, afin d’atteindre des objectifs communs. « À travers cette COP, nous voulons montrer comment, avec des sujets très concrets, nous pouvons réunir tout le monde dans la même temporalité, développe Charles Fournier. Le but est de réussir la sobriété énergétique. » En clair, réduire la consommation d’énergie à l’échelle du territoire et s’adapter au changement climatique. Pour ce faire, il est prévu, entre autres, de créer une filière hydrogène. Ce gaz pourrait alors alimenter une partie des secteurs du transport, du bâtiment et de l’industrie. D’ici 2030, la Région prévoit de réduire de 45% les émissions de gaz à effet de serre. 

Tous les deux ans, la COP se réunira afin d’établir de nouveaux accords. Par ailleurs, la Région s’est fixé un objectif d’amélioration de 20.000 logements par an. À terme, 8.400 emplois seraient assurés sur le marché de la rénovation qui pourrait, selon les calculs effectués, voir son chiffre d’affaires augmenter de 600 millions d’euros. Adopté à la majorité, le rapport transition énergétique a été amendé par l’Union de la droite et du centre. Le groupe présidé par Guillaume Peltier (LR) veut expérimenter la méthanisation dans le cadre de la mobilité. 

Yohann Desplat

Afficher les commentaires