Birds on a Wire: le duo Rosemary Standley et Dom La Nena à la conquête du public orléanais

La scène nationale d’Orléans accueillait, ce dimanche 3 mars, le duo musical formé par Rosemary Standley et Dom La Nena. Les artistes, respectivement franco-américaine et brésilienne, ont uni leurs talents depuis 2012 afin de proposer une représentation de reprises musicales d’horizons divers et variés dans le monde entier. Leur performance dynamique et attachante a su séduire le public orléanais présent en nombre pour l’occasion.

Rosemary Standley et Dom La Nena s’associent pour une deuxième édition de leur spectacle “Birds on a Wire”

Rosemary Standley, chanteuse déjà emblématique de la scène contemporaine française avec le groupe Moriarty a fait le choix, depuis 2012, de développer sa carrière indépendamment du groupe en s’associant avec la jeune prodigue brésilienne Dom La Nena. La jeune femme née à Porto Alegre cumule les talents de chanteuse, violoncelliste, auteur, compositrice et interprète. L’association des deux artistes a débuté en 2012 et a abouti à la création d’un spectacle original intitulé « Birds on a Wire » ou en français « Oiseaux sur un fil ». Elles reviennent cette année avec une nouvelle représentation et un répertoire riche et surtout varié allant de Pink Floyd à Bob Dylan ou encore Gilberto Gil. Le pari risqué de reprendre des artistes et des mélodies aussi divers est réussi avec brio par les deux protagonistes qui nous proposent, au delà du chant, un vrai moment d’intimité et de partage musical.

Rosemary Standley et Dom Le Nena au cours de la première représentation de “Birds on a Wire”

Le spectacle s’ouvre sur un décor feutré et intimiste et les deux artistes entrent en scène auréolées de lumière dans une salle plongée dans le noir complet. Se succède alors les chants en italien, espagnol français, anglais et même portugais toujours accompagnés du violoncelle de Dom Le Nena. Le mariage entre la voix profonde et de velours de Rosemary Standley et le timbre plus fluet et délicat de Dom Le Nena charme instantanément les spectateurs et rend les reprises presque méconnaissables tant elles les réinventent à la leur manière.

Alors qu’on pourrait s’attendre à un concert formel et solennel, la scénographie et l’interaction entre artistes et public se révèle être le point d’orgue de la représentation. Rosemary Standley et Dom La Nena nous invite a retirer nos chaussures, nous reposer sur l’épaule de notre voisin tout en contextualisant l’ambiance de chaque chanson pour que l’immersion dans leur monde soit parfaite. L’atmosphère est intime et amicale, les musiciennes apostrophent le public et engagent une conversation sur le carnaval qui va même aboutir à un long fou rire de Dom La Nena qui aura bien du mal à reprendre le show. Le public est conquis par cette parfaite osmose entre reprises musicales et ambiance de réunion entre amis, preuve du réelle talent de showgirl de Dom et Rosemary.

En bref, un show réussi et bluffant qui nous fait voyager grâce à un répertoire venu du monde entier doublé d’une approche décalé du concert qui a su séduire les Orléanais.

Zoé Falliero

Afficher les commentaires