Les femmes représentent un quart des chefs d’entreprise de la région Centre-Val de Loire

Une étude de l’Insee présentée ce mardi 5 mars souligne que 25% des dirigeants d’entreprise de la région Centre-Val de Loire sont des femmes. Une part en légère progression par rapport à 2010 (+ 0,2 point).

Photo d’illustration

Seules trois régions en France ont progressé dans la représentation des femmes à la tête des entreprises. Et la région Centre-Val de Loire fait partie des bons élèves. Certes, l’avancement est lent, très lent (+ 0,2 point) depuis 2010. D’après les chiffres collectés par l’Insee en 2015, 16.745 femmes sont dirigeantes, soit un quart de l’ensemble des chefs d’entreprises du territoire. “On avance dans le bon sens, relève Nadia Bensrhayar, directrice régionale aux droits des femmes et à l’égalité. Le paradoxe, c’est que les femmes sont plus diplômées que les hommes mais elles sont moins représentées dans les postes de direction.” Yvonne Pérot, directrice régionale de l’Insee
Centre-Val de Loire, ajoute : “Les femmes ont du mal à accéder à ces fonctions alors que des données montrent qu’elles ont de meilleurs résultats… “

“On est encore loin de la parité”

Les 16.745 cheffes d’entreprises, exercent principalement dans quatre secteurs d’activité : agriculture/sylviculture/pêche (4.829), commerce (3.335), hébergement/restauration (2.123) et autres activités de services (2.921). “Mais quand on fait la comparaison avec les hommes, il reste des écarts importants. On est encore loin de la parité”, souligne Vincent Bernard de l’Insee. Le secteur “autres activités de service” fait exception puisque 71,8% des dirigeants sont des femmes. Dans l’industrie, ce pourcentage ne s’élève qu’à 18,8%. Autre point noir pointé par l’étude de l’Insee : les perspectives d’évolution dans tous les secteurs confondus. L’écart augmente avec l’âge. Entre 25 et 30 ans, il n’est que de deux points. Mais entre 55 et 60 ans, la part des chefs d’entreprise parmi les hommes est de 17% contre 6% pour les femmes sur cette même tranche d’âge. 

Cependant, Vincent Bernard veut faire preuve d’optimisme en s’attardant sur un indicateur. Parmi les 66.700 chefs d’entreprise de la région, 29% ont 55 ans ou plus. Soit 19.000 postes, dont 14.000 sont occupés par des hommes. “Dans les 10 années qui viennent, ils seront à reprendre. Cela peut être une opportunité pour réduire les écarts…”

 

 

Afficher les commentaires