Découverte : embarquement immédiat pour le canal d’Orléans

Conjointement au 357e anniversaire de l’ouverture du canal d’Orléans, le Département
et la mairie de Combleux inauguraient ce mardi 12 mars la (re)mise en service du Suave,
péniche berrichonne centenaire. Un événement préparatoire à trois semaines de fêtes entre
Combleux et Fay-aux-Loges

Ils sont venus, ils étaient tous là, ou presque, pour adouber le Suave, la flûte berrichonne revenue à Combleux, son port d’attache, pour un périple inaugural qui durera jusqu’à la fin du mois. En ce mardi 12 mars au soir, bravant les intempéries, cul-terreux et chie-dans-l’eau chers au conteur C’est nabum, se pressaient au bord du canal, puis à la mairie pour saluer le retour de la Suave, écluser un gorgeon des plus salvateurs, et même casser une bouteille en terre symbolique sur la coque de la péniche. Boudiou, l’événement le méritait, quoi qu’en disent quelques berguediaux de passage, tirant et sonnant la cloche au gré des moments. « Si 2018 a été l’année du canal, 2019 sera celle du Suave », avait dit en substance, voilà quelques mois, Jean-Louis Senotier, président des Chemins de l’eau, maître d’œuvre du jour, et grand conciliateur reconnu pour fédérer les volontés politiques et économiques locales sur le projet.

Comme le déclarait aussi ce soir-là Marc Gaudet, président du Conseil départemental, les négociations arrivent à leur fin pour le rachat, au domaine privé de l’État, de la voie d’eau entre versants Loire et Seine. Actuellement, seul reste à caler le bief entre l’église à Combleux et l’ancien Cabinet vert à l’entrée d’Orléans, et le Département sera alors propriétaire de la totalité du canal. Ce n’est donc plus qu’une question de mois, et surtout une question administrative, pour disposer d’un territoire à l’attrait touristique indéniable.

Jusqu’en 2021, des travaux colossaux sont programmés sur les écluses de Vitry-aux-Loges, Donnery, Pont-aux-Moines ainsi qu’à l’embouchure de la Patache à Combleux. Puis viendra un second volet destiné à la mise en place de la voie verte associée, notamment à la réhabilitation des chemins de halage, et un troisième pour la remise en navigation du canal, donc la création de haltes pour les bateaux de plaisance et d’une offre touristique.

Concerts inauguraux

 
Mais, pour l’heure, en ce mois de mars 2019, l’heure est à la fête, sur les rives du canal comme à bord de le Suave, qui retrouve ses terres et ses eaux après plus de 65 ans d’abstinence. Cette péniche berrichonne, enfantée à St-Amand-Montrond, devient ainsi le fer de lance du « projet canal » pour les élus locaux. Jusqu’au 30 mars, date de son arrivée à Fay-aux-Loges, elle proposera gratuitement concerts et promenades à chaque escale, les week-ends, toujours avec C’est Nabum et ses amis, à commencer par Combleux, ce vendredi 15 mars au soir. Un événement des plus festif, étroitement associé aux mariniers des environs pour faire l’aubade et donner cortège.

Cette magnifique péniche, saluée comme telle par Charles-Eric Lemeignan, restaurée par l’équipe de Jean Louis Senotier, le président de l’association Les Chemins de l’eau mesure 27m sur 2,7m. Impossible d’y monter ce mardi 12 mars, mais ce sera chose possible ce week-end. Le trajet n’ira pour l’instant que de Combleux à Fay-aux-Loges, mais tout est mis en œuvre pour partir rapidement d’Orléans… en attendant une fantasmée arrivée à Montargis.

Après ses sorties inaugurales de mars, on pourra la retrouver les samedi 18 et dimanche 19 mai aux fêtes de Loire à Saint-Benoît-sur-Loire, puis les samedi 1er et dimanche 2 juin, à la fête du port Orléans des compagnons chalandiers.

 

– Chemins de l’eau : https://lescheminsdeleau.blogspot.com/
– Combleux : https://fr.wikipedia.org/wiki/Combleux
– C’est nabum : https://cnabum.blogspot.com
– Canal Orléans : https://dorleansabuges.blogspot.com/

Jean-Luc Bouland

Afficher les commentaires