Blois : coacher les jeunes pour les aider à s’insérer

Un parrain ou une marraine pour accompagner les jeunes vers l’emploi. Présent à Blois, le dispositif « 100 chances -100 emplois » a été présenté par ses acteurs. Il a déjà permis à plus de 150 jeunes du Blaisois de bâtir une solution d’insertion durable.

Créé en 2004 par Schneider Electric, «  100 chances 100 emplois » est piloté par le Medef 41, Thérae et la Mission locale du Blaisois en partenariat avec la CCI 41. Unique en région Centre-Val de Loire, il comporte trois étapes. La première consiste à repérer des jeunes qui doivent posséder les pré-requis, en particulier un projet professionnel, et maîtriser des codes sociaux. Un stage de préparation d’une semaine constitue la deuxième phase. Puis intervient un Grand oral au cours duquel les jeunes exposent leur projet devant un Comité des acteurs économiques ; à l’issue, il leur est proposé l’accompagnement par un professionnel dont ils deviendront le/la filleul(e), ainsi que des « briques de consolidation » (stages, CDD…).

« En 3 ans, nous avons coaché 155 jeunes notamment issu des QPV. Nous les incitons à se tourner vers les métiers en tension. Le soutien d’un parrain est en effet un puissant vecteur de confiance puisque 72 % des jeunes trouvent un sortie positive », a souligné Thomas Prigent, directeur de la Mission locale. Chloé, une jeune chercheuse d’emploi de 22 ans a de son côté témoigné de l’intérêt du coaching qui lui a permis d’élargir son réseau, d’accéder à un CDD chez Humanis et finalement « de grandir ». Côté entreprises partenaires (35 au total), les avantages sont multiples : partenariat avec les acteurs publics de l’emploi, affirmation de valeurs de solidarité et d’entraide et intégration de nouvelles compétences. « De nouvelles entreprises sont bienvenues quel que soit leur niveau d’implication : parrainage, participation aux comités ou accueil en entreprise », a expliqué Elise Contour Directrice de Théraé.

Jean-Luc Vezon

Afficher les commentaires