1 500 manifestants à Orléans dans un excellent climat

“Chauds,chauds, chauds, on est plus chauds que le climat”, ils étaient plus de 1 500 à défiler samedi par un temps clément avec des slogans bon enfant et des pancartes humoristiques de bon aloi. Genre “les calottes sont cuites“, ou ” l’amour était dans le pré”, “et un, et deux et trois degré”, qui ont fait flores dans toutes les manif climatiques, lesquelles en France ont ressemblé plusieurs dizaines de milliers de personnes dans deux cents villes.

 

Plus de 1 500 marcheurs pour le climat.@TLB.

La “rencontre” place Alma Grand entre la grande manif climat et le petit rassemblement gilets jaunes.

Un rassemblement sans conteste réussi organisé par le collectif “il encore temps Orléans” pour “l’urgence climatique la biodiversité la justice sociale et fiscale...”.Ambiance bon enfant, beaucoup de familles avec poussettes ou gamins perchés sur les épaules de papa, c’était la logique continuation de la manif lycéenne de la veille. Peu de militants politique, encore qu’on ait noté un  ou deux drapeaux du parti communiste, au moins un élu, le conseiller départemental Thierry Soler et un candidat à la mairie d’Orléans, Baptiste Chapuis (PS) et Philippe Rabier et des membres d’Orléans ensemble.

Après s’être ébranlés du siège de la Métropole où ils ont déposé un cahier de doléance aux élus, les manifestants ont pris les boulevard vers la gare et en bifurquant vers la mairie et la cathédrale il y a eu un moment de flottement, y compris chez les quelques policiers débonnaires qui encadraient la manif. En effet, au  carrefour Alma Grand descendant le boulevard Alexandre Martin, une trentaine de gilets jaunes,accompagnés de militants LFI, visiblement sidérés par le nombre de manifestants ” concurrents”, ont regardé passer les marcheurs du climat et certains s’y sont joints en route vers la cathédrale, toujours au rythme de percussionnistes qui égayaient encore plus cette “‘prière” au miracle climatique qui s’est terminée par quelques discours sur le parvis de la cathédrale Saint-Croix.

Ch.B

 

Afficher les commentaires