La guerre des salamandres: féerie et message écologique au théâtre d’Orléans

L’ATAO proposait ce jeudi 21 mars, une représentation adaptée par la compagnie des Tréteaux de France du roman de Karel Capek « La guerre des salamandres » au théâtre d’Orléans. L’association Théâtre Aujourd’hui Orléans, créée en 1970 a pour objectif de régulièrement proposer au public orléanais des pièces de théâtre contemporain en collaboration avec des compagnies de théâtre professionnelles. Le roman de l’auteur tchèque Capek a été adapté sur scène par le metteur en scène du centre dramatique national Tréteaux de France, Robin Renucci. Les spectateurs ont eu ainsi la chance d’assister à une performance fraîche et divertissante sur un fond de critique politique et économique.

La Guerre des salamandres Chani Sabaty et Sylvain Méallet © jean-Christophe Bardot

 

 

 

 


Une nouvelle espèce d’amphibiens

La compagnie des Tréteaux de France a fait le choix d’adapter le roman de science-fiction « La guerre des salamandres » de l’écrivain Karel Capek publié en 1936. L’histoire retrace la découverte d’une nouvelle espèce d’amphibiens appelés « salamandres » dans le Pacifique par un vieux capitaine avant que ces créatures soient exploitées par les humains comme une main d’œuvre efficace et peu coûteuse. L’ouvrage, à la vocation quelques peu dénonciatrice du système capitaliste et de la recherche perpétuelle du profit, évoque l’emploi abusif de ces petites bêtes que l’on peut considérer comme les esclaves du XXème siècle avant que ceux-ci se retourne contre eux menaçant l’humanité toute entière.

Dans un cadre totalement fictif et imaginaire, on peut percevoir un écho de message écologique et politique bien avant l’heure, puisqu’on rappelle que le livre a été publié dans les années 30. Ainsi, son adaptation aujourd’hui, 83 ans plus tard, est d’autant plus au goût du jour et réveille les enjeux décisifs de notre monde contemporain. Le metteur en scène des Tréteaux de France, Robin Renucci, a su mettre en scène cette histoire fictive en préservant à la fois sa légèreté et son humour tout en actualisant le message écologique qui est plus que jamais d’actualité.

Humour et fantaisie

Sur scène, 7 comédiens Judith D’Aleazzo, Gilbert Epron, Sollen Groix, Julien Léonelli, Sylvain Méallet, Julien Rénon et Chani Sabaty interprètent une multitude de rôle tout au long des 1h45 de représentation. L’adaptation regorge autant d’humour, de fantaisie et de gaieté que le roman initial grâce au talent et à l’énergie que dégage les comédiens des Tréteaux de France. Ils relèvent le défi d’une scénographie pleine de vie avec la diffusion de films à l’ancienne et la réalisation des bruitages par les comédiens en direct à la vue des spectateurs.

Le metteur en scène Robin Renucci dévoile également, dans une interview présente dans le livret distribué avant le début de la pièce, le second challenge auquel la compagnie des Tréteaux de France est confronté à chaque représentation : un décor transportable et multiforme. Le pari est d’autant plus grand avec le roman de Capek où les environnement sont multiples et très différents de la plage à la ville en passant par un sommet international. L’adaptation du décor, les lumières, les projection et les différents mobiliers nous projettent dans des univers totalement opposés. La représentation et les comédiens nous transportent dans l’univers de Capek entre légèreté et souci environnemental.

Zoé Falliero

“La Guerre des Slamandres”

Spectacle donné au Théâtre d’Orléans le 22 mars 2018

avec Judith d’Aleazzo, Solenn Goix*, Julien Leonelli*, Sylvain Méallet*, Gilbert Epron et Henri Payet (en alternance), Julien Renon, Chani Sabaty* 
* comédiens permanents des Tréteaux de France

Mise en scène Robin Renucci
Adaptation Evelyne Loew à partir de la traduction de Claudia Ancelot (1925-1997) parue aux éditions La Baconnière

 

Afficher les commentaires