Ligue 2: l’USO à la maison, rate le coche contre le Red-Star 2-2

Le rêve de l’accession aux barrages pour la montée en ligue 1 s’est éloigné ce vendredi soir avec un nul décevant et mal venu contre la lanterne rouge. Comme contre le Gazelec, les Orléanais ont pêché par manque de rigueur défensive et laissent échapper un succès à leur portée, au moment où Paris FC et Troyes filent sur le peloton de tête.

nais

Ephestion, une des Orléanais en grande forme.

Éteindre la lanterne et rallumer les étoiles 

Avec une équipe rajeunie et renouvelée grâce aux beaux parcours dans les coupes nationales, intégrant des remplaçants du début de saison, le match s’annonçait pourtant sous les meilleurs auspices en présence de plus de 4 500 spectateurs qui n’attendaient que des buts pour vibrer.
Sur ce plan du moins, la première période s’engage sur les chapeaux de roue avec quatre buts malheureusement équitablement répartis.

Une mi-temps de folie: étoiles filantes et stars éphémères

Si Orléans ouvre le score dès la 7e sur un lumineux coup-franc de d’Arpino, qui récidive après Valencienne, la joie est de courte durée, car l’USO se fait surprendre en contre sur l’aile gauche, renouant avec ses mauvais démons ajacciens deux minutes seulement après. 1-1.

Shows individuels, effroi collectif

Gabriel Mutumbo a du sortir. Archives

En dépit de la maîtrise de la balle et de magnifiques numéros solitaires de Cisshoko puis d’Ephestion, Orléans n’arrive pas à traduire sa supériorité technique et encore moins à tuer le match. Pire, la sortie sur blessure de Mutombo désorganise la défense locale avec l’entrée de Furtado qui fait glisser Monfray au centre. L’USO continue de dominer outrageusement mais stérilement : à l’issue d’un déboulé de Cisshoko, Epheistion rate le cadre, avant à la 37e de trouver le montant gauche du but audonien.

Hold-up et douche écossaise

Et ce qui devait arriver survient, contre le cour du jeu Abdedjelil réussit le doublé en contre : 2-1 pour le Red-star !
Mais les lanternes rouges n’ont pas davantage le loisir de goûter à la joie de mener au score : à la 41e, Benkaïd surgit au point de penalty pour marquer : 2-2.

Deux points de perdus, un de sauvegardé 

À la 62e, Benkaïd est fauché alors qu’il file vers le but : carton rouge pour Mendy. Sur le coup franc qui suit Monfray place une tête qui frôle la transversale.
Une belle action collective à la 68e voit le tir de Cisshoko manquer le cadre, suivi par Epheistion à la 72e puis d’Arpino à la 76e et Benkaïd à la 78e. Mais les onze Orléanais se montrent décidément trop maladroits pour conclure, y compris Benkaïd à bout portant et Epheistion des 18 m à la dernière minute du temps additionnel, et c’est
Gallon qui doit s’interposer pour sauver le point du match nul, maigre consolation pour des Orléanais qui continuent toutefois leur série sans défaite. 

Telle l’Angleterre de May, le printemps orléanais hésite entre le maintien et la sortie de la Ligue 2, et là non plus, pas d’accord parfait. Le chemin est devenu très rude, mais il reste huit stations pour continuer de rêver.

US Orléans-Red Star 2 à 2. 4546 spectateurs à La Surce. Buts pour Orléans D’Arpino (6 ème), Benkaïd (40 ème). Pour le Red-Star: Abdeljelil (7 ème, 39 ème). Avertissements: Perrin (43 ème) à Orléans, Mendey (40 ème puis rouge 62 ème. 

Orléans: Galon, Monfray, Mutombo, (Furtado 17 ème), Cambon Pinaud, Cissokho, D’Arpino, Lopy (Le Tallec), Perrin, (Traoré) Ephestion, Benkaïd. Entraîneur Didier Ollé-Nicolle.

Paul Jozet

Afficher les commentaires