Chartres: J.C Manrique, le patron du département, viré de son appartement de fonction à …Orléans

L’affaire Manrique, le “roi du pétrole” rebondit. L’ancien DGS du département du Loiret, actuel directeur général des services d’Eure-et-Loir, va devoir déménager. A Chartres si possible. Une bonne nouvelle pour le contribuable eurélien qui n’aura plus à payer les 1 800 € mensuels de sa maison bourgeoise à… 75km du conseil départemental d’Eure-et-Loir, que la collectivité réglait pour “nécessité de service“. Elle économisera aussi les 3 287€ de carburant que Jean-Charles Menrique avait dépensé par exemple du 8 janvier au 4 novembre 2018 avec sa voiture de service, pour ses trajets domicile-travail.

av ec Marc Andieu, ancien vice-président du Loiret.

Jean-Charles Manrique (à droite) lors d’une réunion Aprolys , avec à ses côtés Marc Andrieu, vice-président du Loiret. Archives Magcentre.

En effet, la préfète d’Eure-et-Loir a fait pression sur le président du département, Claude Terouinard pour que cesse ce scandale d’un appartement de fonction à 75 km du siège du département d’Eure-et-Loir, situé dans les beaux quartiers d’Orléans, rue d’Alsace Lorraine. Pourquoi Orléans? Parce que Jean-Charles Manrique a occupé le même poste de DGS jusqu’en 2015 après l’élection d’Hugues Saury à la tête du Loiret.

Nécessité absolue de service

C’est dans cette rue d’Alsace Lorraine, une des plus huppées d’Orléans que réside le DGS de Chartres, “pour nécessité de service”.

Le 17 décembre 2018, Térouinard et sa garde rapprochée (15 conseillers départementaux sur 30) avaient voté une délibération accordant un logement de fonction au dit DGS “pour nécessité absolue de service” à 75 km de son lieu de travail chartrain. Une délibération illégale et des frais de transport et de chauffeur à la charge des contribuables euréliens ! Mme la préfète, Sophie Brocas était prête à saisir le tribunal administratif. Alors Claude Térouinard s’est incliné et le bail de fonction de son DGS sera révoqué à partir du 30 juin 2019.

Dans le journal en ligne chartrain  Cactus sont détaillés les dépenses de carburant et de péages faites par Jean-Charles Manrique avec deux cartes de paiement du département sur le trajet Orléans-Chartres. “Entre autres, il convient de saluer la formidable performance du sieur Manrique, accomplie le dimanche 14 octobre 2018 : deux pleins d’essence à quatre minutes d’intervalle, pour deux véhicules différents”, écrit le journal satirique de Chartres. Interrogé sur ces dépenses, Jean-Charles Manrique na pas souhaité répondre à nos sollicitations.

Espérons que le conseil départemental d’Eure-et-Loir saura trouver un appartement de fonction décent sur les bords de l’Eure, à ce haut fonctionnaire qui n’a jamais douté de ses grands talents.

Ch.B

 

 

 

 

 

Afficher les commentaires