L’US Orléans renverse sa bête noire Clermont-Ferrand 2-1

Retard à l’allumage

Avounou se procure la première occasion dès la 2e. Mais Clermont réagit en contre à la 4e sur un dangereux cafouillage dans la surface de Thomas Renault. Et sur une balle perdue par Benkaid, Pereira Lage place une frappe qui laisse Renault de marbre : 1-0 pour Clermont à la 10e.

aïd

En 2018 à Clermont, à gauche Benkaid. @B.Cherasse / CF63

 

Une première période Michelin

Il faut attendre la 19e pour voir l’uso réagir avec un tir contré d’Avounou. Benkaid virevolte mais on est plus proche du 2-0 sur des contres auvergnats rondement menés que de l’égalisation orléanaise.

Pinaud tente une frappe de loin puis Cisshoko une remise à la 26e mais sans danger pour les visiteurs du soir. Benkaid écope d’un carton jaune pour contestation et Pinaud passe une mauvaise soirée sur son aile. Le changement, c’est à la mi-temps À la reprise, Cisshoko marque de belles intentions en tirant de loin, mais sans inquiéter le portier clermontois. Mais à la 55e Le Tallec a la balle d’égalisation au bout du pied au point de penalty sur un superbe mouvement de Cisshoko, mais il écrase sa frappe. Les assauts orléanais se multiplient avec Benkaid à la 57e, mais sans tirer, il est difficile de marquer.

À la 60e, Benkaid récupère et frappe au-dessus. Cisshoko régale et le stade reprend espoir avec l’entrée de Lecoeuche à la place de d’Arpino. L’USO pousse enfin avec des centres de Lecoeuche qui saoulent de coups la défense auvergnate et à la 67e, Durel Avounou reprend victorieusement : 1-1.

Lecoeuching gagnant !

Quentin Lecoeuche, USO

Lecoeuche exhorte le public orléanais à pousser les joueurs vers les barrages ! Même Cambon prend sa chance de loin à la 73e et on sent les Auvergnats sur les rotules, les pneus à plat. Le Tallec marque sur un nouveau centre de Lecoeuche, juste avant de sortir, remplacé par Perrin, mais l’arbitre refuse le but pour hors-jeu.

Enfin à la 88e Hicham Benkaid libère la liesse populaire en détournant de la tête le corner très bien déposé par Demoncy. 2-1 pour l’USO ! Dans les arrêts de jeu, Avounou manque même le doublé et la balle de break, mais personne ne songera à le lui reprocher.

Renverser les montagnes et gagner le bouclier arverne

Di_idier Ollé-Nicolle le coach de l’USO.. @Peron.

En renversant une partie mal engagée, qui plus est face à sa bête noire du Puy de Dôme, Orléans a vaincu le signe indien près de la statue de l’indien. Et la communion peu solennelle des joueurs avec leur public à la fin de la rencontre faisait plaisir à voir, loin, très loin des grognements racistes qui se propagent en ce moment du Latium à la Bourgogne. Toujours invaincue depuis janvier, l’USO recommence à gagner à domicile au meilleur moment, celui du sprint final. Ne pas rester en rade à Brest pour mieux profiter de la lueur de l’Aube en recevant Troyes : plus rien ne s’oppose à la joie !

Paul Vuizet

Afficher les commentaires