Football : à Brest, l’Éden pour l’US Orléans ?

Bien en vue en Ligue 2 dans la course aux barrages, l’US Orléans (7ème) entame ce vendredi 19 avril à Brest (2ème) une série décisive de trois matches en huit jours. Un déplacement qui s’annonce difficile chez la première attaque du championnat. Mais impossible n’est pas Orléanais.

À l’issue du match aller à La Source, l’USO et Brest se sont séparés sur un score de 0-0. © Photo Peron photographe

Ce n’est plus un secret pour personne. Bien installé dans le premier tiers du classement de la Ligue 2 (7ème), l’US Orléans ne s’en cache plus : le cap est mis sur les barrages d’accession à la première division. Pour un club habitué à la lutte pour le maintien, il n’y a plus de pression à avoir. L’USO, a même réalisé la meilleure saison de son histoire dans cette division. “Ce n’était pas prévu. Cette équipe n’a jamais rien lâché. Ce qui lui arrive, c’est amplement mérité”, apprécie Didier Ollé-Nicolle, l’entraîneur orléanais. Alors, à trois points de la cinquième place synonyme de playoffs et à quatre points de la troisième marche du podium, l’USO va tenter le coup jusqu’au bout. Mais la tâche ne s’annonce pas facile. Ce vendredi soir, en Bretagne, l’équipe entame une série de trois matchs en une semaine. Elle débute par ce duel face au Stade Brestois, solide deuxième de Ligue 2 et meilleure attaque du championnat. “C’est un peu le même profil d’adversaire que Clermont, avec un style et un beau potentiel offensif‘, relève Didier Ollé-Nicolle. 

C’est même nous qui inquiétons tout le monde maintenant

Dans un stade Francis le Blé plein, les Orléanais devront se méfier de l’attaque brestoise et en particulier de Gaëtan Charbonnier, co-meilleur buteur de L2 (22 réalisations). D’autant que le club breton aimerait vite valider son ticket pour la division supérieure. Dauphins du FC Metz (68 pts), Brest (62 pts) est en bonne posture pour accompagner les Lorrains directement en Ligue 1. Pour autant, le coach Didier Ollé-Nicolle n’a pas bouleversé ses plans et compte sur ce “savoir-faire” que l’USO a montré à plusieurs reprises cette saison à l’extérieur. “Il faudra être dans un grand jour et faire les efforts ensemble pour les faire douter. Ce sera un vrai rapport de force.” La rigueur défensive devra donc être de mise. Mais l’US Orléans, troisième meilleure attaque du championnat, a aussi des arguments pour inquiéter son adversaire. “Depuis 11 matchs, on montre que l’on a une assise défensive solide. C’est même nous qui inquiétons tout le monde maintenant. On a su poser énormément de problèmes à Clermont la semaine dernière en deuxième mi-temps. L’équipe est capable de faire la même performance contre Brest”, affirme l’attaquant Gaëtan Perrin.

Ce soir, Didier Ollé-Nicolle pourra compter sur le retour de Gauthier Gallon dans les buts. Le milieu Joseph Lopy, touché la semaine dernière contre Clermont, ne sera pas dans le groupe retenu par l’entraîneur. Il sera remplacé numériquement par Abdoulkader Thiam. Karim Ziani, Thomas Ephestion et Steeve Furtado ont eux repris l’entraînement. Pour Pierre Bouby et Jordan Tell, les nouvelles sont moins bonnes. Les deux joueurs devraient être out jusqu’à la fin de saison.

Le groupe de l’US Orléans :

Gardiens : Gallon, Renault.
Défenseurs : Monfray, Cambon, Pinaud, Mutombo, Thiam.
Milieux : D’Arpino, Demoncy, Lecoeuche, Cissokho, Talal, Avounou, Traoré.
Attaquants : Le Tallec, Benkaïd, Perrin, El Khoumisti.

Yohann Desplat

Afficher les commentaires