US Orléans : l’envie d’avoir Nancy

Défait vendredi dernier à Brest après une série d’invincibilité de onze matchs, Orléans veut réagir ce mardi 23 avril en Lorraine lors de la 34e journée de Ligue 2. Pour pouvoir rester en course pour les playoffs, l’USO doit renouer avec la victoire face à Nancy, lancé dans la bataille du maintien.

Le milieu orléanais Yohan Demoncy à la lutte avec le Nancéien Abou-Malal Ba en août 2018 lors d’une rencontre de Coupe de la Ligue. © Photo US Orléans

Tous les espoirs sont toujours permis. Malgré la défaite vendredi dernier à Brest (3-1), l’US Orléans, 7e de Ligue 2 avec 51 points, peut encore rêver aux barrages d’accession à la Ligue 1. Mais pour rester dans la course, il faudra obtenir un bon résultat ce mardi soir au stade Marcel-Picot à Nancy. La tâche ne s’annonce pas facile pour les Orléanais car les Lorrains, 17es, luttent pour le maintien. Avec 33 points, l’AS Nancy est la première équipe non relégable. Le club devance Sochaux, actuel barragiste, grâce à une meilleure différence de buts (-13 contre -19). Les Lorrains, 20es à 16 reprises cette saison, sont revigorés en 2019 et ont bien entamé leur remontée au classement. L’arrivée de l’entraîneur Alain Perrin et le mercato hivernal réussi* ont considérablement changé le visage de la formation nancéienne. L’attaquant Vagner, prêté par Saint-Étienne a déjà marqué 6 buts en 13 rencontres.

“L’effectif de Nancy a été rajeuni et l’équipe dispose d’un bon potentiel de vitesse. Devant, des joueurs comme Dembélé, Ngom et Vagner ont des cannes. Sylvain Marveaux est un bon meneur de jeu. C’est lui qui tire les ficelles. Il a été efficace dernièrement contre Clermont et Brest en marquant des buts”, analyse Didier Ollé-Nicolle, l’entraîneur orléanais. Après le revers à Brest, le coach de l’USO espère une réaction de ses joueurs et veut faire preuve d’optimisme. “Il faut rester lucide par rapport à nos résultats. Contre Clermont on a gagne à la 89e mn de jeu, avec une très bonne deuxième mi-temps. À Brest, on perd contre une équipe qui va monter en Ligue 1 et qui a plus du double de notre budget. Sur les 30 premières minutes de la seconde période on a pris le dessus dans tous les domaines.”

S’inspirer du vécu

Didier Ollé-Nicolle souhaite que ses joueurs prennent exemple sur la défaite à Rennes en Coupe de France, en février dernier. “On était sur une bonne série et on a perdu en faisant un match très cohérent. Trois jours après on a rebondi de la meilleure des façons en gagnant à Lorient. Si on est capables de le refaire, on sera dans le coup dans ce mini-championnat. Il faut que l’on gratte des points sur deux des trois équipes qui sont devant nous.” Lens et Lorient, respectivement cinquième et sixième, ont actuellement trois longueurs d’avance. Ces deux clubs s’affrontent d’ailleurs ce soir. Le Paris FC, quatrième, est à quatre points devant.

Dans le money-time, l’US Orléans se doit donc de gagner à Nancy. Pour ce déplacement, le coach peut compter sur le retour dans le groupe de Joseph Lopy, remis d’une blessure à la cuisse. Il remplace numériquement Fahd El Khoumisti. Quelques changements pourraient être effectués dans le onze de départ pour apporter un peu de fraîcheur. Les Orléanais pourraient bien en avoir besoin pour ce deuxième match en l’espace de quatre jours, alors qu’ils défieront Troyes vendredi à domicile.

*Le club a enregistré l’arrivée de six recrues : Vagner, Ngom, El Kaoutari, Paye, Poha et Marveaux
 
Le groupe de l’USO :

Gardiens : Gallon, Renault
Défenseurs : Monfray, Cambon, Mutombo, Pinaud, Thiam.
Milieux : Cissokho, D’Arpino, Demoncy, Lopy, Avounou, Talal, Lecoeuche, Traoré, Perrin.
Attaquants : Le Tallec, Benkaïd.

Yohann Desplat
 
 

Afficher les commentaires