Des fans ravis de voir leur idole à All That Jazz (Blois)

Les fans de Kimberose étaient venus très nombreux ce samedi soir 6 avril aux Lobis pour le concert exceptionnel de leur idole. Sur la scène d’All That Jazz, Kimberly Kitson Mills, la jeune chanteuse du groupe, était accompagnée par quatre musiciens, un guitariste, un bassiste, un batteur et un pianiste, ne jouant que pour elle.

Une voix grave et assurée

La voix est grave, très légèrement cassée, puissante, étonnamment mature, dans la lignée d’une jeune Tina Turner. Celle qui est auteure, compositrice et interprète, enchaîne les morceaux en anglais : elle chante bien, mais quelques explications sur chaque chanson ne seraient pas superflues pour que tout le monde en comprenne le sens. En effet, pour les habitués de la scène blésoise, c’est très différent du concert précédent de Sandra Nkaké qui avait fait entrer les spectateurs dans son univers. Ce soir, le show est beaucoup plus impersonnel, même si de temps en temps Kimberly explique le sens d’une chanson plus mélancolique, comme celle sur son père décédé, qui est, pour elle, difficile à chanter.

Un hommage à Aretha Franklin

Les chansons sont souvent des chansons d’amour, avec une base musicale peu élaborée. Il y a aussi un hommage à la chanteuse qui l’a marquée et qui lui a donné l’envie de chanter : l’extraordinaire Aretha Franklin, mais l’interprétation n’est pas (encore) au niveau de l’originale.

Dans ce concert, on a une certaine sensation de « déjà vu » ; en effet, dans un concert de jazz, on attend des surprises, des improvisations. Or, ce soir, les fans de la jeune chanteuse française semblent savoir dans quel ordre vont arriver les chansons, ce qui est assez perturbant. A un moment donné, les spectateurs se lèvent avant même que la chanson suivante ait commencé.

Un show bien huilé et sans surprise

Ainsi, pendant une heure dix, Kimberose a proposé un show bien rodé, bien huilé sans surprise. Elle chante bien, même très bien, mais sans improvisation, ce qui est habituellement une richesse des concerts de jazz. Malgré cela, les fans qui ne sont venus que pour elle sont ravis, applaudissent et en redemandent. L’attente est un peu longue avant le retour de la vedette sur scène pour un triple bis bien enchaîné, avec une belle chanson intimiste d’abord, puis deux morceaux pour faire danser les spectateurs.

Le prochain et dernier concert résolument jazz de la saison 2018-2019 d’All That Jazz aura lieu le dimanche 19 mai avec l’artiste italo-belge Mélanie De Biaso, flûtiste de formation, avant de découvrir les nouveautés prometteuses de la prochaine saison qui seront dévoilées d’ici quelques semaines.

EVE

Afficher les commentaires