Olivet : inauguration d’un rond-point, les gilets jaunes n’étaient pas invités !

Vous nous croirez ou pas, mais on continue  d’inaugurer des ronds-points en France. Malgré tout. Encore une preuve de la fracture française entre le peuple et ses élites. C’était vendredi 26 avril, à Olivet. Il y avait là le préfet, le président du Département, le maire… Un « monument » à 1 417 000 €, dont 50% pris en charge par l’État et le département. Le contribuable en somme. Ce qui n’est rien par rapport aux 5 millions qu’avait coûté le rond-point de l’hôpital et d’Ikéa.  Des ronds-points, on en compte entre 50 000 et 60 000 en France. Faites le calcul…

Déjà un constat: pas une manif de gilets jaunes pour empêcher cette inauguration.  Alors qu’ils avaient volé dans les plumes de Mme Loiseau (LREM, tête de liste) samedi 20 avril et pourri sa réunion, preuve d’un grand sens de la démocratie qu’ils réclament pourtant sur tous les tons. Pas de manif donc, mais surtout, pas un gilet jaune n’était invité. Quel faute de goût ! Les seuls gilets présents étaient noirs, ceux des costumes trois pièces des élus.

Pas de gilet jaune pour inaugurer un rond-point, c’est comme si on oubliait de convier le principal pour inaugurer un collège. Ou de se passer des médecins pour l’ouverture d’un hôpital. Et pourtant,  ce nouveau terrain  de jeu, ce bac à sable bien tentant pour de futurs gilets jaunes est une merveille au plan logistique. Il est juste avant l’entrée de l’autoroute A-10 et A-71… Vous imaginez la tête du péage si nos « révolutionnaires » en chasuble s’en occupent ?

Pour l’instant il est tout vert ce rond point, mais on y devine déjà avec appréhension, œuvre d’un sculpteur local inspiré, une poire ou des cerises, symboles d’Olivet. Ou alors si la contestation reprend, ce sera un bar à frites construit en palettes et en vieux pneus. Pour y boire des « petits jaunes » ? D’ailleurs les “élites” supposées ont fini leur cérémonie par un vin d’honneur. En France tout finit par des canons.

Ch.B

Afficher les commentaires