Traditionnelle chevauchée de Jeanne d’Arc: les orléanais sont venus nombreux saluer la libératrice

Les festivités de la semaine johannique se sont poursuivies ce mercredi 1er mai avec la chevauchée de Jeanne d’Arc de Saint-Jean de-Braye à la place du Martroi en passant par l’île Charlemagne. La pucelle a débuté son périple en plein centre-ville à 10 heures avant de traverser la métropole pendant plusieurs heures accompagnée par l’Harmonie Saint-Marc Saint-Vincent et de nombreux groupes de scouts.

Blandine Veillon, nouveau visage de Jeanne d’Arc, accompagnée de ces pages au cours de la chevauchée au monument des Tourelles.

Blandine Veillon, vêtue de son armure et escortée par ses pages a donc pris la route pour rencontrer les orléanais au cours d’une chevauchée de 7 heures ce mercredi 1er mai. Le cortège est parti de la place du Martroi dans la matinée en direction de Saint-Loup où Blandine a eu la chance de traverser la Loire sur un bateau traditionnel afin de rejoindre la rive de l’île Charlemagne. Son circuit s’est poursuivi en début d’après-midi vers Saint-Jean le-Blanc en direction du monument des Tourelles où le président du comité du quartier Saint-Marceau et l’évêque d’Orléans, Monseigneur Blaquart ont exprimé leur reconnaissance à Blandine de figurer la pucelle. Enfin, la chevauchée s’est terminée par la traversée du pont George V ainsi que la remontée de la rue royale jusqu’à la place du Martroi.

Ils étaient nombreux les orléanais à s’être rassemblés sur le chemin emprunté par Jeanne tout au long de la journée. Tous voulaient saluer la pucelle sur son cheval et profiter de l’imposant cortège qui l’accompagnait. Blandine était escorté par l’Harmonie Saint-Marc Saint-Vincent ainsi que de nombreux groupes de scouts qui ont fait résonner leurs mélodies et leurs chants tout au long de l’expédition. Les festivités se poursuivront dès vendredi 3 mai avec l’hommage à Jeanne d’Arc à Notre-Dame des Miracles à 18h15 avant l’ouverture du marché médiéval au Campo Santo ce samedi 4 mai ainsi que des animations à Orléans La Source.

Zoé Falliero

Afficher les commentaires