Dans le Loiret, cinq auteurs en lice pour le IXe Prix Boccace

Avis de grand vent et de belles lignes pour les amateurs de littérature et des fêtes qui ont souvent coutume de l’accompagner. Ils étaient vingt auteurs de nouvelles  retenus , ils ne sont plus que cinq en lice …

Présentation des ouvrages par le comité de lecture et le jury à Orléans

Ce jeudi, Laurence Bellais, vice-présidente et présidente de la  commission Développement des territoires, Culture et Patrimoine du Conseil départemental , ainsi que Gérard Audax, directeur artistique de l’association abraysienne Tu Connais la Nouvelle  ont, en effet, présenté  à l’Hôtel de la Bretonnerie d’Orléans,  les  cinq ouvrages désormais en lice pour le Prix Boccace national  créé en 2011 et qui a pour vocation d’aider à la création littéraire francophone. Grâce au soutien du Conseil départemental, une bourse de 2.500 euros sera offerte au lauréat. Son nom sera dévoilé le 16 juin lors de la Fête de la nouvelle au Château de Chamerolles à Chilleurs-aux-Bois (45). Rappelons que le département apporte 5.500 euros de subvention au Prix Boccace, 21.000 euros de subvention à Tu connais la nouvelle, et qu’une quatrième subvention non encore votée mais qui était l’an dernier de 10.000 euros devrait aller au soutien de la théâtralisation de nouvelles par des collégiens du Loiret.

Un prestigieux jury pour des œuvres accomplies

Le jury du concours. En haut de gauche à droite: Jean-Bernard Pouy, Didier Daeninckx, Vincent Roca et Mercedes Deambrosis. En bas de gauche à droite: Géard Audax, Marie-Christine Barrault et Marie Frering.

Pour évoquer les œuvres sélectionnées, deux membres du comité de lecture qui a choisi depuis quatre mois les cinq retenus, Chantal Lesimple et Paul-Albert Rudelle,  ont évoqué “l’ambiancce palpable, le ton léger, la force et l’élégance, le souci de la nuance, l’écriture singulière qui tient en haleine ou désoriente, la fragilité, l’humanité qui reste derrière l’indicible”.

Tout ce que l’on trouve dans ces écrits. Présents ce jeudi à Orléans, les membres du jury, Marie-Christine Barrault, Didier Daeninckx, Jean-Bernard Pouy, Vincent Roca, Mercedes Deambrosis,  Gérard Audax, créateur de l’événement ( Marie Frering empêchée), ont ainsi révélé les cinq auteurs d’un recueil de nouvelles paru entre janvier 2018 et janvier 2019, à savoir: Thierry Covolo pour “La plus jeune des frères Crimson ” (éditions Quadrature), Véronique Bizot pour “Futurs parfaits” (éditions Actes Sud), Julien Syrac pour “Berlin on/off” (Editions Quidam), Emmanuel Roche pour “La grandeur de l’Amérique” (éditions Paul et Mike), Nathalie Burel pour “Devenir Bleu” (Edition Goater).

Rappelons que les lauréats des précédentes éditions ont été: Frédérique Clémençon, Serge Pey, Arnaud Modat, Jean-Pierre Cannet, François Salmon, Julien Bouissoux, Sylvie Dubin, Marie Frering.

Fête de la Nouvelle et ouverture sur la Roumanie

Ce Prix Boccace sera officiellement remis le dimanche 16 juin prochain, lors de la Fête de la nouvelle au château de Chamerolles  dans le Loiret. Artistes, lauréats,  collégiens, jury et auteurs seront présents lors de cette journée qui promet d’être riche en  lectures théâtralisées, rencontres, belles possibilité de repas littéraire en compagnie des membres du jury et des auteurs, spectacles promis pour petits et grands. 

A noter que le Conseil départemental jumelé avec le judet d’Olt, département de Roumanie, et Gérard Audax fondateur de l’association Tu connais la nouvelle, tous soucieux de faire découvrir la littérature étrangère,  ont établi un partenariat avec la revue Iocan et qu’un Prix Roumain récompensera,  pour la seconde année, une  nouvelle traduite en français qui sera présenté et théâtralisée à Chamerolles en présence de son auteur invité. Lors de la conférence de presse donnée ce jeudi, Gérard Audax, prenant plaisir à citer le poète Eugène Gullevic, “écrire court pour en dire long”,  n’a par ailleurs pas caché son grand rêve de créer un véritable festival de la nouvelle qui se déroulerait dans le Loiret sur trois jours et qui regrouperait Fête de la Nouvelle, Nuit de la Nouvelle, Journée de la Nouvelle et Prix Boccace.

Marie-Christine Barrault, entre nouvelle et haute poésie

Géard Audax, Marie-Christine Barrault, Aurélie Audax vont célébrer le poète Guillevic.

Même si la comédienne Marie-Christine Barrault ne cache pas sa prédilection pour la lecture de longs romans, cette dernière parle volontiers de son intérêt pour la nouvelle et de ses critères de choix: “Ce que j’aime, c’est le style, que ce ce soit particulièrement bien écrit, percutant,  et suscitant l’imagination. Là, ça me parle, ça me happe. La nouvelle est en fait un genre difficile à écrire, il ne faut rien rater, c’est une loupe sur un sujet, on ne peut pas noyer le poisson. Une nouvelle est aussi un genre difficile à lire, et dans ce sens, je me sens comme une élève qui apprend un peu”.

Dans une mise en scène d’Aurélie Audax et en compagnie de Gérard Audax ainsi que du violoniste Guillaume Dettmar, Marie-Christine Barrault travaille actuellement sur un spectacle consacré au poète Eugène Guillevic. En sortie de résidence, une lecture-spectacle de “De rocs et d’écume” sera proposée le 24 mai à l’Usine du Canal d’Orléans dans le cadre du Fay’Stival 2019  (du 22 au 26 mai prochains a Fay-aux-Loges). Cette création, consacrée à “l’histoire d’un homme qui vivait en poésie” sera donnée au festival d’Avignon en 2020. Marie-Christine Barrault,  à propos de Guillevic: “J’aime sa profondeur et sa poésie, sa manière de voir le monde. Je suis trés fière de porter sa parole. Oui, j’aime infiniment sa manière de s’interroger sur le monde, la vie, l’amour, les réponses qu’il a apporte,  et ses poèmes qui sortent du texte”.

Jean-Dominique Burtin

Fête de la Nouvelle.
Dimanche 16 juin à partir de 10h 30,
Château de Chamerolles, Chilleurs-aux-Bois.
Diverses animations. Restauration possible sur place.
Entrée: 5€ (gratuit moins de six ans).

En savoir plus: www.tuconnaislanouvelle.fr

 
 

Afficher les commentaires