Football : avant de faire la fête, l’US Orléans veut se relancer contre Béziers, qui joue son va-tout

Les joueurs de l’USO s’apprêtent à disputer leur ultime rencontre de la saison à domicile contre Béziers, ce vendredi soir, après quatre défaites de suite. Un match sans enjeu pour les Orléanais (8e), désormais écartés de la course aux playoffs, contrairement aux Héraultais avant-derniers, qui bataillent pour le maintien. Mais une forte mobilisation des supporters est espérée pour faire la fête au stade de La Source.

 

Une ambiance décomplexée règne actuellement sur le terrain d’entraînement de La Source. De larges sourires s’affichent sur les visages, ça se chambre entre coéquipiers. La série de quatre revers de rang que viennent d’enregistrer les joueurs de l’USO n’est pas venue obscurcir le ciel orléanais, malgré les espoirs de playoffs définitivement douchés. Plutôt que de voir le verre à moitié vide, on préfère retenir la belle saison du club, la plus aboutie de son histoire en Ligue 2. En espérant tout de même obtenir une dernière victoire à domicile ce vendredi soir contre Béziers, avec un soutien en masse du public. “On va essayer de bien conclure cette saison parce qu’elle sera réussie quoiqu’il arrive. Notre match devra être sérieux et nous allons tenter de gagner pour faire plaisir à nos supporters. Et puis il faut casser cette série de quatre défaites…”, ambitionne le défenseur Cédric Cambon.

“Quand ça devient un peu compliqué, il n’y a plus l’élan et le dépassement de soi”

Si la semaine dernière, avant le déplacement à Ajaccio, le coach Didier Ollé-Nicolle a dû élever la voix durant un entraînement, il observe que son groupe s’est ressaisi. “Il y a plein de bonne volonté de la part des joueurs. Ils préparent le match et entrent sur le terrain pour jouer et mettre en place ce qu’on a décidé et gagner. Sauf que quand ça devient un peu compliqué, il n’y a plus l’élan et le dépassement de soi. On l’a vu à Ajaccio où nous ne sommes pas bien rentrés dans la rencontre. Nous avons été menés 1-0 dès le départ et puis nous avons traîné ce but comme un boulet jusqu’à la fin.” L’entraîneur souligne également une “usure globale dans l’équipe sur le plan physique” due selon lui à l’accumulation de matchs dans les trois compétions dans laquelle l’USO était engagée (le championnat et les deux coupes). Lien de causalité ou pas, Didier Ollé-Nicolle dispose aujourd’hui d’une marge manoeuvre on ne peut plus réduite dans son effectif. La liste des blessés n’en finit plus de s’allonger : Pierre Bouby, Karim Ziani, Thomas Ephestion, Jordan Tell et Steve Furtado sont indisponibles. Ousmane Cissokho et Gabriel Mutombo sont eux suspendus. 

Le coach orléanais compte sur un état d’esprit sans faille des 18 joueurs présents dans le groupe ce vendredi. “Je tiens à ce qu’ils montrent leur fierté et mettent un dernier coup de collier afin de finir la saison en beauté.” En face, les Biterrois joueront leur survie en Ligue 2. Dix-neuvièmes avec 34 points à deux journées de la fin du championnat, ils peuvent espérer rattraper Sochaux (37 points, 18e et barragiste, voire l’une des cinq équipes qui comptent 39 points. Il leur faudrait alors impérativement remporter les deux dernières oppositions…

Le groupe de l’USO :

Gardiens : Gallon, Renault
Défenseurs : Monfray, Cambon, Pinaud, Thiam.
Milieux : D’Arpino, Demoncy, Lopy, Avounou, Talal, Lecoeuche, Traoré, Perrin.
Attaquants : Le Tallec, Benkaïd, El Khoumisti, Scheidler.

Des animation et un feu d’artifice

De nombreuses animations seront proposées ce vendredi soir dans l’enceinte du stade : structures gonflables, stand de maquillage, golden barre… Des cadeaux (maillots, places, ballons…) seront offerts par Guépy, la mascotte de l’USO. Enfin, un feu d’artifice sera tiré à la fin de la rencontre.

Pratique. Coup d’envoi du match à 20 h 45 au stade de La Source à Orléans. Ouverture des portes à 19 heures. Des places à 5 euros sont en vente sur la billetterie en ligne du club.

Yohann Desplat

Afficher les commentaires